Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Stade Lavallois : la saison 2018-2019

National (J34) : Pas de miracle pour le Stade Lavallois qui jouera encore en National la saison prochaine

-
Par , , France Bleu Mayenne

Le Stade Lavallois jouera une troisième saison consécutive en National et perd son statut professionnel. Les Mayennais ont perdu (4-3) à Quevilly-Rouen. Parallèlement, Le Mans a battu Chambly et jouera les barrages de la montée en Ligue 2.

Stade Lavallois (illustration)
Stade Lavallois (illustration) © Maxppp - Maxppp

Laval, France

Le sort est cruel pour le Stade Lavallois qui n'aura évidemment pas perdu sa troisième place sur cette seule dernière journée de championnat. Les Mayennais finissent cette harassante saison à la 4e place et restent donc en National. Ce vendredi, les Tango ont une nouvelle fois perdu à Quevilly (4-3). Insuffisant donc. Le barragiste s'appelle Le Mans auteur d'une prestation solide au MMArena (2-1) contre Chambly. 

Conséquence directe pour le Stade Lavallois : la perte du statut professionnel et un effectif qui sera très certainement chamboulé la saison prochaine. C'est la fin d'une saison riche en rebondissements pour les Mayennais. 

3 buts en 15 minutes 

Au quart d'heure de jeu, le Stade Lavallois encaisse un premier but de Shamal, laissé seul au deuxième poteau sur un contre normand. Laval réplique ensuite avec un bon coup-franc de Gabriel Etinof contré, puis un missile d'Antony Robic qui passe au-dessus de la cage de Quevilly. Le salut viendra finalement de Gaël Danic à dix minutes de la mi-temps puisque l'ancien lorientais reprend de volée un bon centre de Stéphane Lambèse. 1-1. Un but de Camara juste avant la pause confirme les bonnes intentions de Laval. Malheureusement dans le même temps, Le Mans inscrit un penalty contre Chambly et conserve provisoirement la troisième place. 

En seconde période, les Lavallois se font cueillir à froid par un but de Taufflieb. 2-2. Et puis quelques minutes plus tard, Quevilly assomme les Mayennais avec un troisième but ... À l'heure de jeu, Laval se rebiffe et Lambèse qui jouait son dernier match avec les Tango tente une frappe aux 30 mètres qui termine dans les filets des Normands. 3-3. Match fou, mais cela n'aura pas suffi. 

La réaction

La réaction et l'immense déception de l'entraîneur lavallois, Pascal Braud.

Feuille de match

Quevilly-Rouen - Laval : 4-3 (mi-temps : 1-2). Arbitre : Abdelatif Kherradji. 1000 spectateurs environ.
Buts pour Laval : Danic (35'), Camara (44'), Lambèse (55') ; pour Quevilly-Rouen : Shamal (15'), Taufflieb (47'), Moussiti-Oko (50'), Ngosso (90'+3).

Compositions :

Quevilly : Souchaud - Samnick, Mendy, Beneddine, Azbague - Pollet, Taufflieb, Toussaint, Shamal - Araujo (remplacé par Fumu-Tamuzo 65'), Moussiti-Oko

Laval : Bouet - lambèse, Perrot, Dembélé (cap.), Bouhours (remplacé par Couvry 40') - Camara, Cissé (remplacé par Vincent 70'), Danic, Robic, Etinof- Keita (remplacé par Ndilu 63')

Les résultats et le classement final

  - Aucun(e)