Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Stade Lavallois : la saison 2020-2021

National (J7) : En prenant le point du match nul à QRM (0-0), le Stade Lavallois reste leader

-
Par , France Bleu Mayenne

En manque de fraîcheur physique mais toujours généreux dans l'effort, le Stade Lavallois ramène un point de son déplacement à Quevilly Rouen Métropole et reste provisoirement leader du championnat de National. Une soirée marquée par le malaise du gardien Alexis Sauvage après l’échauffement.

L'entraîneur du Stade lavallois, Olivier Frapolli.
L'entraîneur du Stade lavallois, Olivier Frapolli. © Radio France - Jean-François Quinebêche

Des Lavallois solides mais muets devant le but ce vendredi soir. Match nul 0 à 0 sur la pelouse de Quevilly Rouen Métropole pour la 7e journée de National. Les Mayennais ont pourtant terminé la rencontre en supériorité numérique après l’expulsion sévère de Soilihi à l'heure de jeu. 

Un des faits marquants de ce match : le malaise du gardien de but mayennais Alexis Sauvage. Il l’a fait juste après l’échauffement, c’est donc Valentin Belon qui a gardé la cage. Et cette petite frayeur pour le gardien n°1 a perturbé les joueurs explique l’entraîneur Olivier Frapolli. "Ils étaient bouleversés car Alexis est quelqu'un d'exceptionnel et très apprécié dans le groupe donc ça nous a tous mis un petit peu KO" déclare le coach qui a félicité ses joueurs pour être restés concentrés et solide dans la rencontre. 

QRM a touché le poteau en première période, et la barre en seconde tout comme le Stade Lavallois. Dans son 4-4-2, Laval a encore montré de la générosité dans le jeu et dans les efforts, à l'image d'Edson Seidou, le latéral gauche, victime d'une élongation sur une course offensive et qui devrait manquer la réception du Red Star vendredi prochain. "Ça va être compliqué, on va laisser passer le week-end pour voir si je récupère des sensations" lâchait-il à la fin du match. 

Un tacle à la FFF

Pour son deuxième match en cinq jours, le Stade Lavallois a manqué de fraîcheur pour mettre un but aux adversaires du soir. Il a surtout perdu sur blessure un joueur, au moins. Avec un mois d'octobre chargé, Olivier Frapolli s'est montré très agacé sur le sujet du calendrier. "On va jouer trois matchs en six jours bientôt, donc si la fédération pense qu'on a des effectifs avec 40 joueurs ... qu'ils regardent un peu les matchs et qu'ils respectent un peu l'intégrité physique des joueurs" pestait-il. 

Au classement le Stade Lavallois reste leader du championnat de National, mais à noter que le SC Bastia n’a pas pu jouer son match contre Sète à cause de la météo. Prochain match des Mayennais, vendredi prochain contre le Red Star. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess