Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Stade Lavallois : la saison 2020-2021

National (J7) : Face à QRM, prolonger l'été indien pour le Stade Lavallois avant l'octobre rouge

-
Par , France Bleu Mayenne

Ce vendredi soir le Stade Lavallois a l'occasion de garder sa place de co-leader du championnat de National (avec le SC Bastia). Pour cela il faudra gagner évidemment sur la pelouse de Quevilly Rouen Métropole mais se montrer aussi conquérant que sur les derniers matchs.

Mohamed Ouadah, meilleur buteur du Stade Lavallois pour le moment avec 4 buts
Mohamed Ouadah, meilleur buteur du Stade Lavallois pour le moment avec 4 buts © Radio France - Jean-François Quinebêche

Du beau jeu, un moral au beau fixe malgré des coups de fatigue, 13 points en six journées et une place de leader partagée avec le club corse du SC Bastia. Malgré l'arrivée brutale de l'automne en Mayenne, le Stade Lavallois a prolongé son été indien. Il s'en est donné les moyens sur le terrain déjà : Laval est la deuxième meilleure attaque du championnat (10 buts). Si les Mayennais continuent de mettre les mêmes ingrédients que depuis le début de l'exercice 2020-2021, le match contre QRM sera pareil à cette saison. Aux couleurs de l'été indien.

Calendrier chargé

Il n'empêche que les promesses des premières journées ne doivent pas occulter les progrès qu'ils restent à faire à cette équipe dans la maîtrise du jeu et le repli défensif. Tout cela dans un calendrier très serré. L'entraîneur Olivier Frapolli regarde déjà d'un coin de l’œil le mois d'octobre. "On va jouer à Bastia le lundi 12, contre Boulogne le jeudi et le dimanche 18 [5e tour de la coupe de France, nldr] et bien, on ne peut pas employer le mot de fraîcheur" se désole t-il. Ce sera sans doute une des clés du succès pour passer l'automne et un mois d'octobre à forte cadence : la récupération. "Bien gérer les charges de travail et avoir une fraîcheur psychologique aussi, après il y a des facteurs que l'on ne peut pas maîtriser" poursuit l'entraîneur. 

Cette semaine avec deux matchs en cinq jours (déjà !), les joueurs ont fait énormément de récupération, pas mal de soins, car les organismes fatiguent un peu. À l'image du défenseur Jules Prince Mendy qui a joué strappé toute la seconde période lundi contre Annecy au stade Francis Le Basser. "C'est vrai que c'est dur, mais pour être performant, il faut enchaîner le plus de matchs possibles. Lundi, j'ai eu une petite gêne, mais cela ne m'a pas empêché de finir le match. Je suis à 100 %, mais c'est le coach qui décidera" déclare l'ancien de Quevilly Rouen Métropole, capitaine même de cette équipe la saison dernière. "Je suis encore en contact avec pas mal de joueurs, mais beaucoup ne jouent plus trop" confie le Sénégalais. 

Essai concluant ? 

Interrogé sur la mise à l'essai de Tom Duponchelle, défenseur de 24 ans et ancien du Mans FC, Olivier Frapolli a déclaré que c'était "en bonne voie" pour une signature. La décision devrait tomber dans le week-end. Un joueur qui a l'avantage de pouvoir jouer sur le côté gauche comme sur le côté droit de la défense. À noter que pour le déplacement à QRM, Jason Tré est de retour de suspension. Olivier Frapolli attendait le dernier entraînement pour faire le point sur "les 2-3 incertitudes physiques" de certains joueurs. On peut donc s'attendre à quelques changements dans le onze de départ ce vendredi.

Quevilly Rouen Métropole / Stade Lavallois, c'est un match à suivre en intégralité sur France Bleu Mayenne dès 19h avec l'avant-match et à 20h pour le coup d'envoi avec aux commentaires Ulrich Le Pen et Martin Cotta.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess