Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Stade Lavallois : la saison 2017-2018

National : le Stade lavallois renoue enfin avec la victoire en dominant Dunkerque

vendredi 9 février 2018 à 23:28 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne

Le Stade lavallois a enfin renouer avec le succès ce vendredi soir en battant Dunkerque, 3-1 au terme d'un match difficile. Les footballeurs mayennais étaient menés à la mi-temps. Cette victoire met fin à une série de 11 matches sans succès pour le Stade lavallois.

La délivrance, enfin, pour les joueurs du Stade lavallois qui retrouvent la victoire après avoir battu Dunkerque, 3-1.
La délivrance, enfin, pour les joueurs du Stade lavallois qui retrouvent la victoire après avoir battu Dunkerque, 3-1. © Radio France - G.M

Laval, France

Ce vendredi 9 février, le Stade lavallois a mis fin à une interminable série de 11 matches sans victoire. Et ce grâce au succès obtenu, non sans difficulté, à domicile contre Dunkerque, 3 buts à 1. Difficile, car c'est l'équipe du Pas-de-Calais qui a ouvert le score à la demi-heure de jeu. Peu d'occasion côté lavallois et toujours ce manque de justesse et de réussite dans la surface de réparation.

Un pénalty et une expulsion

Alors qu'il reste vingt minutes à jouer et que le Stade lavallois est en train de se diriger tout droit vers une troisième défaite d'affilée, tout bascule ! L'attaquant Alexy Bosetti est touché dans la surface de réparation par le défenseur de Dunkerque, Jean-Jacques Rocchi. L'arbitre estime siffle pénalty et expulse le Dunkerquois. Bosetti ne tremble pas et transforme le pénalty. A partir de là, ce n'est plus du tout le même match. Les Mayennais sont libérés et les Nordistes réduits à 10, le moral dans les chaussettes.

Le premier doublé de sa carrière

Quatre minutes après son pénalty, le Niçois Bosetti reprend un ballon dans l'axe et trompe une seconde fois le gardien de Dunkerque. En moins de 5 minutes, il vient de doubler son compteur buts et s'offre un premier doublé chez les professionnels. Le Stade lavallois creuse l'écart grâce à Bira Dembélé (de retour après une longue absence) suite à un corner de ce même Alexy Bosetti. Tout sourit à des Lavallois qui étaient en plein doute depuis de longues semaines avec ces trois buts inscrits en moins de dix minutes.

Au classement, le Stade lavallois remonte à la 9e place mais les écarts sont toujours très serrés dans le bas de tableau.

La réaction

Manu Pirès (entraîneur du Stade lavallois) : "cette victoire fait du bien, vraiment, à la tête de tout le monde. Je m'attache beaucoup aux endroits où je vais, et j'ai l'impression de m'identifier - peut-être trop - au tissu local et je souffre. Pas pour ma personne, mais pour les gens qui travaillent dans ce club et les gens qui aiment le Stade lavallois. Je sais que c'est difficile pour ces gens de vivre des semaines où il n'y a pas de victoire. Quand on gagne, je vois le visage des salariés du club, des dirigeants, des bénévoles et moi ça m'émeut beaucoup. Ces gens qui se battent pour un club, et ça fait du bien pour eux parce qu'ils vont passer un bon week-end, une bonne semaine. Cette victoire, je la savoure comme ça.

La feuille de match

Laval - Dunkerque : 3-1 (mi-temps : 0-1). Arbitre : Jérémie Pignard
Buts pour Laval : Bosetti (73' s.p, 77'), Dembélé (79') ; pour Dunkerque : Touré (30').
Avertissements pour Laval : Ba (32'), Espinosa (48'). Expulsion pour Dunkerque : Rocchi (71')
Laval : Hautbois - Mendès, Ba, Dembélé, Perrot - Espinosa, Makhedjouf (Zéoula 65'), Pandor, Etinof (Ndilu 88') - Bosetti (Mabussi 84'), Mayela.