Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

National : "Le moment de prendre des points" face à Villefranche pour Driss Khalid, milieu de l'US Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Après l'épisode de Covid au sein de l'équipe orléanaise, l'US Orléans retrouve le championnat ce mercredi soir et reçoit Villefranche à la Source pour un match en retard de la 31e journée de National. Les deux équipes comptent 43 points et le résultat sera déterminant pour la course à la 3e place.

Driss Khalid sera titulaire ce mercredi soir en l'absence d'Amine Talal, à l'isolement.
Driss Khalid sera titulaire ce mercredi soir en l'absence d'Amine Talal, à l'isolement. © Radio France - Alexandre Frémont

Après l'épisode de Covid dans l'effectif, l'US Orléans retrouve le championnat ce mercredi soir à la Source avec la réception de Villefranche pour un match en retard de la 31e journée de National. Les Caladois sont ex-aequo avec l'USO, à la troisième place du championnat avec 43 points et cette rencontre est déterminante pour la place de barragiste. Mais avec deux matches de retard par rapport à Villefranche, les Orléanais peuvent creuser l'écart en cas de victoire et ont "[leur] destin entre [leurs] mains" avance Driss Khalid, le milieu de terrain de l'USO.   

Driss, si vous négociez bien ce match ce mercredi, vous pouvez faire un grand pas vers les barrages ?

Oui on a à cœur de gagner ce match, parce qu'on sait que si on gagne ce match, on prend de l'avance sur nos concurrents directs et on sait que c'est un match en retard, donc c'est le moment de prendre des points pour la suite du championnat pour avoir le moins de pression possible.

Vos concurrents ont joué et n'ont pas pris d'avance, c'est bénéfique pour vous ? 

Ce qui est bien, c'est qu'on a notre destin entre nos mains alors qu'avant on dépendait des autres. Aujourd'hui, avec les résultats qu'il y a eu, on ne peut que compter sur nous-mêmes et c'est pour ça qu'on va tout donner. Il faut dans tous les cas prendre de l'avance sur les deux prochains matchs qui nous reste contre le Mans et Concarneau, qui sont des concurrents, comme ça on leur met la pression et on sait qu'on est devant nous et on aura moins de pression qu'eux.

Comment le groupe a géré cet épisode de Covid ? 

On est déçu qu'il y ait ça dans mon groupe, mais après pour tous ces gens-là qui ne peuvent pas jouer demain, tous les mecs qui vont prendre leur place vont tout donner pour essayer de ramener la victoire et qu'eux, dès qu'ils reviennent, on soit encore en bonne position quand ils reviendront. Ça nous a marqué parce que pendant longtemps personne n'a été touché et là d'un coup, il y a eu beaucoup de cas. Moi, j'ai été touché, j'ai été marqué par cet épisode mais il faut savoir relever la tête et tout donner quand on revient.

Et toi personnellement, comment tu l'as vécu ?

J'ai vraiment eu des symptômes, le retour n'a pas été facile avec beaucoup de fatigue, mais aujourd'hui, j'ai bien bossé avec les préparateurs physiques et je me sens bien. On va dire que j'ai eu quinze jours ou vraiment j'étais en isolement, j'ai vraiment rien fait. Après, il m'a fallu une semaine pour retrouver un petit peu plus mes jambes. C'était beaucoup de fatigue, j'avais beaucoup de courbatures, c'est pour ça qu'il faut faire très attention. Il ne faut pas se dire qu'on est jeune, que ça ne peut rien nous faire...  Non. Ça nous fait vraiment quelque chose et c'est pour ça qu'il faut faire attention à ça. J'ai eu une crainte, quand je suis revenu le premier jour sur le terrain, avec le préparateur, quand j'ai vu les jambes que j'avais, j'ai eu peur, je me suis dit qu'il me fallait minimum un mois pour revenir. J'étais cuit. Mais après, à force d'enchaîner les entraînements, d'enchaîner les courses, ça allait mieux. Aujourd'hui, je me sens bien, je n'ai plus de craintes, c'était juste vraiment au début, la première semaine, mais là je me sens mieux et tout ça est derrière moi.

Le groupe pour affronter Villefranche

Carnejy Antoine et Amine Talal sont encore à l'isolement et ne sont pas dans le groupe, tout comme Moussa Seydi et Karim Coulibaly

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

On devrait donc avoir cette équipe au coup d'envoi : 

L'Hostis - Lambèse, Saint-Ruf, Seba, Goujon - Demoncy, I. Keita - Perrin, Khalid, Teixeira - Soumaré

Match à vivre en direct et en intégralité

Comme d'habitude, la rencontre entre l'USO et Villefranche est à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu Orléans dès 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess