Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

National : Une finale pour le titre entre Quevilly-Rouen et Bastia

Un match entre le premier et le deuxième, à la fin de la saison. Le match entre Quevilly-Rouen Métropole et le SC Bastia, ce lundi 10 mai au soir, devrait placer l'une des deux équipes sur la route du titre.

Bruno Irlès, l'entraîneur de QRM, en conférence de presse.
Bruno Irlès, l'entraîneur de QRM, en conférence de presse. © Radio France - Théophile Pedrola

Cette fois, pas le droit à l'erreur. Si QRM a parfois eu le pied qui tremble au moment de valider la montée en Ligue 2, il va falloir être sûr de ses qualités, ce lundi 10 mai, 20h45 au stade Diochon. Quevilly-Rouen accueille le SC Bastia, leader du classement de National avec un petit point d'avance sur les Jaunes et Rouges. "C'est une finale, un vrai match de Coupe de France", indique Bruno Irlès, le coach quevillais. Sur ses sept derniers matches, l'équipe reste sur six matches nuls, un petit coup de moins bien qu'il faudra stopper contre les Corses : "On a prouvé qu'on pouvait gagner contre les gros. Je vais rappeler aux joueurs qu'ils sont capables de le faire", détaille l'entraîneur.

Pas de calcul à avoir, si QRM ne gagne pas, Bastia restera devant, avec un seul match à disputer, "contre le Red Star, qui n'a plus rien à jouer", insiste le coach. Autant dire que seule la victoire sera belle ce soir. "Il va falloir faire un match de bonhommes, abonde le milieu de terrain Alassane Diaby. Montrer ce que vaut QRM. On l'a déjà fait toute la saison, mais là c'est une finale."

Si Quevilly doit absolument gagner, hors de question d'attaquer sans réfléchir et de partir à l'abordage du but corse : "Ce n'est pas parce qu'on joue offensif que l'on gagne plus, expose Bruno Irlès. On ne va pas démarrer avec quatre attaquants, sinon on va se faire punir, il n'y aura même pas match." La tactique habituelle de cette saison ne changera pas, même pour affronter le leader dans ce match décisif.

Pourtant, QRM s'était incliné en terres bastiaises, au match aller en janvier (2-1). "On a une revanche à prendre, mais sur nous-mêmes, selon le coach. Bastia mérite son classement. Mais nous, on n'avait pas fait 90 minutes là-bas. On avait fait les 70 dernières. On est capables de faire mieux."

Aux joueurs de le prouver ce soir, au stade Diochon, pour passer devant le SCB juste avant la fin, et de s'approcher de ce titre de champion de National.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess