Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Euro 2016 à Nice

Huit mois avant l'Euro 2016, de nombreux hôtels niçois affichent complet

mardi 1 décembre 2015 à 21:58 Par Violaine Ill, France Bleu Azur et France Bleu

Déjà une forte demande. La moitié des 170 hôtels niçois n'ont plus de chambres libres pour l'Euro 2016. C'est, avec le Festival International du Film de Cannes et le grand Prix de F1 de Monaco, l'un des trois principaux évènements sur la Côte d'Azur l'année prochaine.

Nice promendae des Anglais
Nice promendae des Anglais © Radio France - Violaine ILL

Nice, France

À huit mois de l'Euro 2016 de football, Nice se rassure : le mois de juin devrait connaitre un afflux de touristes venus du monde entier. Le stade Allianz Rivieira accueillera quatre matches les 12, 17, 22 et 27 juin 2016 qui s'ajoutent à un calendrier déjà chargé avec plusieurs congrès.

La moitié des chambres sont déjà prises, pour l'essentiel avec des réservations des membres de l'organisation de la compétition.

Des prix multipliés par deux ou trois

Et les prix ? "Ils sont multipliés par deux ou trois par rapport à l'hiver, c'est habituel" selon le président du Syndicat des hôteliers Nice Côte d'Azur Michel Tschann. Les professionnels s'attendent aussi à une forte demande de supporters en cours d'événement, en fonction des équipes qualifiées.

"Il y aura aussi les joueurs les sponsors et la presse qui vont habituellement dans les quatre ou cinq étoiles", toujours selon Michel Tschann qui ajoute que l'affichage complet est aussi relatif, les hôteliers gardent toujours des chambres en réserve pour les habitués... Heureusement la capacité hôtelière est importante.

Avec près de 700 hôtels, la Côte d'azur offre l'un des plus important parc hôtelier après Paris.

Les attentats n'ont pas fait fuir les touristes

Enfin, les attentats du 13 novembre à Paris n'ont pas entrainé d'annulations ni de baisse significative de la fréquentation des hôtels sur la Côte d'Azur. La baisse de fréquentation est de 2 à 3 % en octobre et novembre 2015, par rapport à la même période en 2014.