Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Nicolas Seube en charge du projet détaille la future section féminine du SM Caen

samedi 9 février 2019 à 13:17 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Nicolas Seube est en charge de mettre en place la section féminine du SM Cae n. Recrutement des joueuses pour l'école de foot et pour l'équipe première, recherche de structure pour les accueillir... L'entraîneur adjoint des U17 détaille tout dans la Causerie de la mi-temps ce samedi vers 20h45.

Nicolas Seube est en charge de mettre en place la section féminine de football du SM Caen
Nicolas Seube est en charge de mettre en place la section féminine de football du SM Caen © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Entraîneur adjoint des U17 nationaux du SM Caen depuis un an et demi, Nicolas Seube a la charge depuis septembre de mettre en place la future section féminine du club de football normand.

"Je passe un DES ( Diplôme qui permet d'entraîner jusqu'en National 2) . Au delà du fait que ce projet me parlait et me donnait envie, j'étais dans l'obligation d'être à la tête d'un projet au sein de ma structure dans le cadre de ce diplôme."

La section féminine ouvrira ses portes à la rentrée 2019. 

_"_Elle sera composée de cinq équipes : trois équipes à l'école avec une équipe U8, une équipe U10 et une équipe U12. Et puis une équipe "Lycée", on va dire, U18, et une équipe sénior qui débutera en Régional 2.

A partir du moment où l'on crée dans le sens où la volonté n'était pas de fusionner avec un autre club existant, on démarre forcément au bas de l'échelle comme chez les garçons. La différence, chez les filles, c'est qu'il n'y a que quatre niveaux : R2, R1, D2 et D1."

Le SM Caen va organiser une première porte ouverte le 20 février pour le recrutement de son école de foot. Pour les équipes U18 et sénior,  il s'agira plus d'une détection. Elle sera mise en place une fois que le futur manager sportif de la section féminine du SM Caen aura été recrutée. L'annonce a été publiée ce jeudi sur les réseaux sociaux.

Accueillir la soixantaine de joueuses demande au club normand un budget conséquent mais nécessite également la recherche d'infrastructures.

"C'est forcément l'une des premières problématiques que l'on a constaté. _Les infrastructures dont on dispose ne suffisent pas. On s'est penché vers la municipalité de Caen pour trouver justement une solution_

On a visité certains sites via Fabrice Clément ( l'un des cinq membres du directoire). On a parlé de la colline aux oiseaux mais certainement ce site ne sera pas retenu. On parle aussi du site de la fossette, près du tennis de Caen. Voilà où nous en sommes. Même si rien n'est encore finalisé, c'est en bonne voie.

Nicolas Seube est en charge du projet de mise en place de cette section féminine mais ne les coachera pas. L'objectif est à moyen terme d'atteindre la D1 ce qui nécessite trois montées.

"On en a discuté avec le président. Il avait fixé un objectif à cinq ans. Je suis plus mesuré dans le sens où il faut déjà avoir des bases solides. _Si dans cinq ans on est en D2 dans l'objectif de pouvoir monter en D1, ce sera déjà bien_

Je suis passé par là avec les garçons. Je sais de quoi je parle. Pour monter et atteindre l'élite, ce n'est pas simple du tout. Je pense qu'il ne faut pas avoir de dates mais avoir en tout cas des objectifs raisonnables et atteignables sur le moyen terme. C'est plus juste." 

Ecoutez ici la causerie de la mi-temps

La Causerie de la mi-temps avec Nicolas Seube