Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Nîmes - Nice : les supporters du Gym privés de sortie

-
Par , France Bleu Azur

Après un premier arrêté préfectoral interdisant le déplacement des supporters de l'OGC Nice samedi au stade des Costières pour soutenir le Gym face à Nîmes, le ministère de l'Intérieur a publié un autre arrêté interdisant cette fois aux supporters de se déplacer dans le Gard ou les Alpes-Maritimes.

La Populaire Sud, principal groupe de supporters de l'OGC Nice
La Populaire Sud, principal groupe de supporters de l'OGC Nice - Maxppp

Nice, France

On a encore franchi un cap ces dernières heures dans la relation tumultueuse entre supporters de foot et pouvoirs publics. Après un premier arrêté préfectoral publié le 9 août pour annoncer l'interdiction de déplacement des supporters de l'OGC Nice ce samedi au stade des Costières à Nîmes, la Populaire Sud avait réagi sur les réseaux sociaux en annonçant son intention de se rendre malgré tout dans le Gard, tout en précisant vouloir respecter le périmètre interdit.

Capture d'écran - Aucun(e)
Capture d'écran

La colère des supporters monte sur les réseaux sociaux

Pour tuer dans l’œuf ce projet, et en s'appuyant sur de précédents incidents entre supporters des deux équipes, le ministère de l'Intérieur a publié mardi un texte encore plus répressif pour interdire purement et simplement tous mouvements des supporters, entre les Alpes-Maritimes et le Gard. "Le samedi 17 août 2019, de zéro heure à minuit, le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l'OGC Nice, ou se comportant comme tel, est interdit entre les communes du département des Alpes-Maritimes, d'une part, et la commune de Nîmes (Gard), d'autre part", précise le texte.

capture d'écran - Aucun(e)
capture d'écran

Ce second texte fait énormément réagir les supporters de l'OGC Nice sur les réseaux sociaux depuis mardi. La Populaire Sud a notamment pris acte et renonce à se déplacer. Le club de l'OGC Nice a également réagi ce jeudi soir dans un communiqué officiel pour déplorer une décision injuste et un excès de pouvoir des autorités. Le club annonce aussi avoir contesté ce texte, sans succès, mercredi, devant le tribunal de Nîmes. 

Jusqu'à six mois de prison et 30.000 euros d'amende pour les contrevenants

"Le club ne cessera pas d'utiliser tous les moyens dont il dispose pour que ses amoureux puissent le suivre lors de ses futurs déplacements, et pour qu’au "pays des droits de l’homme", les mentalités en matière de football et de supporters puissent enfin avancer. Le Gym invite celles et ceux qui se sentent concernés par cette démarche à se joindre à lui. La déception et l’immense frustration de ses fidèles, très injustement sanctionnés, gagneraient ainsi à être relayées par les médias et ceux qui croient que de telles décisions portent atteinte aux libertés fondamentales et envoient un mauvais message aux amoureux du football."

Le ministère de l'Intérieur assure de son côté que des contrôles seront effectués pour que cet arrêté soit respecté. Les contrevenants s'exposent à des peines de six mois de prison et 30.000 euros d'amende.