Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : le Nîmes Olympique tenu en échec par Laval (0-0)

samedi 30 juillet 2016 à 0:13 Par Hugo Charpentier, France Bleu Gard Lozère

Faux départ pour les crocos ! Pour la première journée de championnat de Ligue 2, Le Nîmes Olympique version 2016-2017 a présenté vendredi soir une copie bien terne devant son public.

La recrue nîmoise, Gael Angoula, au duel avec Mathieu Coutadeur
La recrue nîmoise, Gael Angoula, au duel avec Mathieu Coutadeur © Maxppp - Maxppp

Nîmes, France

Neufs cartons jaunes et deux rouges. Un de chaque côté. À défaut de but, voilà quels pourraient être les chiffres à retenir de ce match. Une "stat" impressionnante qui donne un petit aperçu de la qualité rencontre de vendredi soir où le maître du jeu, Florent Batta, a été fidèle à ses standards de la saison dernière : 21 rencontres de Ligue 2 arbitrées et 105 cartons distribués !

Dans ce contexte, difficile pour les deux équipes de développer du jeu. Sans compter l'état catastrophique de la pelouse du stade des Costières. Entre les innombrables coups de sifflets et le déchet technique dû à un gazon qui "s’échappe sous les appuis"  selon Larry Azouni, ce score nul et vierge est plutôt logique.

Dans le jeu, Nîmes a été supérieur aux Tangos et s'est procuré les plus grosses occasions, mais le point du match nul n'est pas une si mauvaise affaire car la soirée a failli virer au cauchemar lorsque le défenseur Féthi Harek a écopé d'un carton rouge pour un geste d'humeur sur Mathieu Coutadeur (53e).

Mais, même réduits à dix, les Nîmois n'ont jamais été vraiment inquiétés. Pour le coach croco Bernard Blaquart, cette mauvaise performance d'ensemble est en partie due à l'état de la pelouse du stade des Costières.

"C'est une pelouse dangereuse pour l'intégrité des joueurs. Un jour un joueur va se péter un genou, et là peut-être qu'on réagira..." -Bernard Blaquart

Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique

Point positif, la défense

Que peut-on retenir de la rencontre ? Pas grand chose si ce n'est les 20 bonnes premières minutes de la première période quand les crocos se sont procurés leurs plus grosses occasions.

Défensivement, les hommes de Bernard Blaquart ont été solidaires et généreux dans l'effort. Les crocos ont donc surtout cruellement manqué de justesse au moment d'attaquer. Au milieu de terrain, la paire Téji Savanier / Larry Azouni s'est d'ailleurs moins exprimé qu'à son habitude. C'est que pense en tout cas l'un des deux concernés, Larry Azouni.

"Dans la récupération ça allait, c'est dans la projection qu'il a manqué un petit quelque chose. Mais je ne m'inquiète pas, on a un mois et demi d'entraînement dans les jambes. On doit encore travailler mais tôt ou tard ça paiera." - Larry Azouni

Larry Azouni, milieu de terrain du Nîmes Olympique

Pour la deuxième journée de Ligue 2, les crocos se déplacent vendredi prochain en Normandie face au Havre.