Football

Nkoudou promet aux Nantais que l'OM ne "va pas se laisser faire" dimanche

Par Tony Selliez, France Bleu Provence vendredi 30 octobre 2015 à 18:37

"GK" Nkoudou, vingt ans, retrouve les Canaris ce week-end
"GK" Nkoudou, vingt ans, retrouve les Canaris ce week-end © Radio France - Tony Selliez

Après sa victoire à Lille dimanche dernier, l'OM s'est enfin offert un peu d'oxygène. Reste à confirmer et de toute urgence. C'est justement un nouveau déplacement qui attend les hommes de Michel ce dimanche à Nantes (21h)

L'OM a enfin changé de disque.  Après sept matchs de suite sans victoire, toutes compétitions confondues (Lyon, Toulouse, Angers, Liberec, PSG, Lorient et Braga), Marseille a renoué avec la victoire, dimanche dernier à Lille (2 buts à 1). Rassurant, mais pas encore suffisant. L'OM espère la passe de deux à Nantes, ce week-end.

Un deuxième succès consécutif en championnat serait une première cette saison

Dans les rangs marseillais, séquence émotion à venir pour l'ancien Canari Georges-Kévin Nkoudou. L'ailier virevoltant commence à peine à gagner à sa place (deux titularisations en six matches de championnat) à l'OM, qu'il a rejoint cet été. 

C'est en Coupe d'Europe, à Groningen (Pays-Bas) qu'il a marqué les esprits, notamment grâce à son ouverture du score. Et Nkoudou a devant lui un boulevard pour s'imposer dans le couloir gauche marseillais.

A 20 ans, il retrouve la Beaujoire avec plaisir mais aussi avec le coeur plus léger qu'il y a quelques semaines : "_La semaine a été plus coo_l, avoue-t-il, le vestiaire était moins tendu" grâce à la victoire à Lille. Avant d'ajouter "il fallait vraiment arrêter cette crise, ces sept matchs sans victoire"

Son entraîneur Michel prévient : "O_n ne peut se contenter d'une seule victoire. La semaine dernière, j'avais annoncé que ce serait un match d'hommes, et ça continue de l'être. Ce serait une erreur de notre part de considérer qu'avec une seule victoire (à Lille) le problème est résolu_". 

L'OM a en effet pris l'habitude de changer de visage d'un match à l'autre. Jamais cette saison l'Olympique de Marseille n'a réussi à enchaîner deux victoires en championnat ; la seule exception ? Le succès (4-1) devant Bastia, suivi d'un lancement réussi en Europa League (victoire 3-0 à Groningen) à la mi-septembre.

Nkoudou, lui, n'a pas pu s'empêcher d'appeler et de chambrer ses anciens coéquipiers, les Canaris éliminés cette semaine en Coupe de la Ligue (3-2 ap) à Bourg-en-Bresse. 

"J'ai chambré un peu Yacine Bammou, il m'a taquiné ; ils ont perdu en Coupe de la Ligue donc ils veulent nous "taper", je lui ai dit que ça n'allait pas se passer comme ça, on ne va pas se laisser faire !"

Après 11 rencontres la saison dernière, l'OM était leader du championnat avec quatre longueurs d'avance sur le Paris SG  (25 buts inscrits pour 9 encaissés). Cette année, Marseille est loin du compte, c'est un euphémisme. Marseille  marque moins (17 buts) et sa défense reste très fragile (déjà 13 buts encaissés) ; surtout l'OM ne décolle pas de la deuxième partie de tableau.

Un succès à La Beaujoire pourrait véritablement relancer la dynamique marseillaise. Mais Nantes réussit peu aux Olympiens ces dernières saisons : aucune victoire à Nantes depuis 2006 (3-1) grâce à un doublé de Niang et un but de Maoulida. A l'époque, un certain Lorik Cana portait encore les couleurs de l'OM.