Football DOSSIER : ASSE - Manchester en Ligue Europa, une rencontre de légende

Non Zlatan, tu n'es pas Indiana Jones.... la preuve !

Par Virginie Salanson, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 17 février 2017 à 18:01

Zlatan versus Indiana, on a fait notre choix !
Zlatan versus Indiana, on a fait notre choix ! © Maxppp -

Après son triplé 3-0 contre Saint-Étienne, jeudi soir, en 16e de finale de l'Europa League, Zlatan Ibrahimovic qui se comparait à un roi ou une légende quand il était au PSG, s'est, cette fois, comparé à Indiana Jones, le célèbre aventurier. Tranquille quoi. Voici dix preuves qu'il se trompe.

Rien que ça ! Décidément Zlatan Ibrahimovic a une haute opinion de lui-même. Après son triplé en 16e de finale aller de l'Europa League, contre Saint-Étienne, le joueur de Manchester United, s'est amusé vendredi à se comparer à l'aventurier incarné par Harrison Ford, Indiana Jones, celui "qui ramène toujours un trophée".

"Chaque trophée pour moi est incroyable. Partout où je suis allé, j'ai gagné, donc si je peux gagner quelque chose ici (à Manchester, ndlr), j'en serais très content", a déclaré "Ibra", unique buteur lors de la victoire des siens en 16e de finale aller de l'Europa League.

Partout où je vais, je gagne, donc je suis comme Indiana Jones", Ibra, en toute simplicité

"Les personnes qui me connaissent savent que j'ai joué dans plusieurs clubs, et que je fais toujours de mon mieux. Partout où je vais, je gagne, donc je suis comme Indiana Jones", a ajouté celui qui a déjà les titres en championnat des Pays-Bas, d'Italie, d'Espagne et de France gravés à son palmarès.

I came like a king, I left like a legend" Ibra, en toute modestie

Alors, d'accord, avec ce triplé, le Suédois, âgé de 35 ans, en est à 23 buts toutes compétitions confondues depuis son arrivée à Manchester United, lors de la dernière pré-saison. D'accord Zlatan n'a pas de notion de nuance, puisqu'il est déjà persuadé d'être un roi, une légende. Il l'avait d'ailleurs affirmé en quittant le PSG.

Mais rappelons à Monsieur Ibrahimovic qu'être Indiana Jones, c'est :

Être le fils de Sean Connery, donc de James Bond

Être un archéologue hors-paire

Avoir ça comme adversaire

Manier le fouet comme personne

Ne jamais avoir peur du vide

Manger du cerveau de singe au dessert

Combattre les nazis

Avoir l'humour (et le sourire) le plus charmant de la terre

Survivre à ça

Porter un chapeau. En toutes circonstances.

Donc Ibra, ok tu nous mets 3 - 0 au match aller, mais avant de devenir Indiana, y a encore du boulot. Aller, see you le 22 février... "Junior" !