Football

Coupe de France : pour les Guadeloupéens opposés à l'ASM Belfort, l'adversaire, c'est d'abord la météo

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 10 novembre 2016 à 17:19

L'AS Phare du Canal ne gagnera pas la coupe de France mais veut poursuivre l'aventure à Belfort.
L'AS Phare du Canal ne gagnera pas la coupe de France mais veut poursuivre l'aventure à Belfort. - S.Ramlal, Phare du Canal

Les footballeurs de l'AS Phare du Canal sont arrivés mardi en France en provenance de l’île de la Guadeloupe. Ils affrontent ce samedi l'ASM Belfort au 7e tour de la coupe de France. Cette affiche, c'est d'abord un choc ...thermique pour les insulaires.

Ils ont fait 8 000 km, huit heures d’avion pour rejoindre la métropole depuis l’île de la Guadeloupe. La délégation de 25 personnes a atterri à Paris mardi. Hébergés toute la semaine au centre d'entrainement de Clairefontaine, joueurs et accompagnateurs ont eu un choc en arrivant. Le thermomètre affichait 3 degrés au lieu de 33 degrés sur leur île. « Nous sommes arrivés tôt pour nous acclimater et nous avons emmené tout ce qui pouvait nous réchauffer en haut et en bas, des gants, bonnets, etc» , explique l’entraîneur de l’équipe Wony Berald-Tatelo. Les joueurs guadeloupéens n’ont pas l’habitude d’évoluer dans de telles conditions.

Trois joueurs se blessent à l’entrainement

A cause d’un problème d’appui et d’un échauffement pas assez poussé, trois joueurs de l’équipe se sont blessés lors du premier entrainement sur les terrains de Clairefontaine quelques heures seulement après la descente d’avion. Il s’agit de trois titulaires, dont le meilleur buteur, touchés au genou et aux ischio-jambiers. Ces trois joueurs sont forfaits pour le match de samedi.

L’outsider prêt à défendre ses chances

L’AS Phare du Canal évolue en Division d'honneur, le championnat élite sur l'île de la Guadeloupe, équivalent du CFA2 en métropole. L’équipe est huitième, après cinq journées, et s’apprête à disputer son cinquième match de coupe de France. « Ne vous inquiétez pas, on fera le maximum. Nous avons une bonne défense, courageuse. On verra si vos canonniers réussiront à la défoncer », lance l’entraîneur qui croit en l’exploit. « On ne va pas gagner la Coupe de France. Le tirage au sort n'a pas été favorable, mais on ne joue pas un match pour le perdre » , ajoute Wony Berald-Tatelo.

L’entraîneur de l’As Phare du Canal Wony Berald-Tatelo

C’est la deuxième fois que le club atteint le 7e tour de la coupe de France, mais c’est la première fois que l’AS Phare du Canal le disputera en métropole.

Des dizaines de supporters prêts pour l’exploit

Samedi, des dizaines de supporters viendront encourager leur équipe dans les tribunes du stade Serzian. Des soutiens venus de Guadeloupe, mais aussi de région parisienne, notamment d’anciens joueurs de coupe. L’entraîneur de l’équipe pense que l’exploit est possible. « Si Belfort nous laisse une chance, on la saisira ! », conclut Wony Berald-Tatelo.

Quartier libre à Paris dimanche

La délégation guadeloupéenne est attendue ce vendredi après-midi à Belfort. Joueurs et staff prendront leur quartier dans un hôtel proche du centre ville. Ils ont d’ailleurs l’intention d’aller voir le Lion de Belfort. Après la rencontre, ils rejoindront Clairefontaine, avant un quartier libre dans Paris dimanche. Le retour sur l'île est prévu lundi. D’ici là, un billet pour le 8e tour de la coupe de France aura peut-être réchauffé les cœurs.

Coup d'envoi de Belfort-Phare du Canal ce samedi à 14h au stade Serzian. Le match sera diffusé sur la chaîne France Ô.

Le reportage de Nicolas Wilhelm