Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rachat des Girondins : "La DNCG, un rendez-vous capital", dit notre spécialiste foot Clément Carpentier

-
Par , France Bleu Gironde

Au lendemain de l'offre de Gérard Lopez pour racheter les Girondins de Bordeaux, acceptée par King Street et Fortress, on fait le point sur le dossier sur France Bleu Gironde avec notre spécialiste football, en partenariat avec 20 minutes, Clément Carpentier.

Clément Carpentier, spécialiste football de France Bleu Gironde a fait le point sur le rachat des Girondins, ce mercredi.
Clément Carpentier, spécialiste football de France Bleu Gironde a fait le point sur le rachat des Girondins, ce mercredi. © Radio France - Capture d'écran France 3

Il y avait du soulagement, mardi soir dans les rues de Bordeaux. Des centaines d'amoureux du club sont allés crier leur joie dans le centre-ville, quelques heures après l'annonce du jour. L'offre de Gérard Lopez pour reprendre le club avait été acceptée par King Street et Fortress, propriétaire et créancier du club. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un soulagement parce que la perspective du redressement judiciaire se faisait de plus en plus précise, après un communiqué du club. "On l'a frôlé à quelques heures près", explique Clément Carpentier, le spécialiste football de France Bleu Gironde, en partenariat avec 20 minutes. Mardi dans la journée, "le club ne communiquait pas, ce qui pouvait être source d'inquiétude pour les salariés". Finalement, l'offre de Gérard Lopez a été acceptée, avec une conséquence : le club "n'ira pas au redressement judiciaire"

Pour autant, "le processus ne fait que commencer", rappelle Clément Carpentier. Certes, c'est "une grosse étape de franchie, mais il en reste d'autres. Il y a un rendez-vous ce mercredi, le projet est présenté au tribunal de commerce de Bordeaux". Gérard Lopez est lui-même attendu à Bordeaux dans la semaine, comme il le dit dans son communiqué. 

Une DNCG "peut-être un peu plus souple"

Ensuite, "le rendez-vous capital dans les prochaines semaines, c'est le passage devant la DNCG. Il faudra montrer patte blanche, avec des garanties à apporter. Mais comme tous les clubs ont été touchés par le Covid, peut-être que ce sera un peu plus souple qu'une année classique". 

Sur le rachat en lui-même, Gérard Lopez "a mis des fonds propres, de sa fortune personnelle, auxquels s'ajoute les 5 millions du Club scapulaire, qui regroupe 250 entrepreneurs locaux", nous dit Clément Carpentier. "On ne sait pas s'il a fait des prêts, s'il a des fonds d'investissement derrière lui en plus". 

Toutefois, le profil de Gérard Lopez en inquiète quelques uns, surtout après qu'il a été écarté de Lille en décembre 2020, incapable d'honorer la dette de 225 millions d'euros empruntée au fonds Elliott. "Lui dit qu'il a construit un effectif qui vaut 330 millions", répond notre spécialiste football. "Mais c'est compliqué de vivre ad vitam aeternam sur de la dette, et on l'a vu aux Girondins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess