Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Nouvelle charge du tourangeau Eric Thomas pour défendre le foot amateur et critiquer la FFF

-
Par , France Bleu Touraine

Eric Thomas, président de l'AFA et ancien président de l'AS Montlouis-sur-Loire, cosigne une tribune dans le journal Libération pour dénoncer l'abandon du foot amateur par la FFF. Selon lui, le trésor du foot va exclusivement aux cadres de la Fédération et à la gestion de l'équipe de France

Image d'illustration - Séance d'entrainement d'une équipe de foot amateur
Image d'illustration - Séance d'entrainement d'une équipe de foot amateur © Maxppp - Sébastien Jarry/Maxppp

Indre-et-Loire, France

Le tourangeau Eric Thomas, ancien président de l'AS Montlouis-sur-Loire, mais surtout président de l'Association française du football amateur (AFFA) publie une nouvelle tribune dans le journal Libération pour dénoncer l'abandon du football amateur par la Fédération Française. Ce n'est pas la première fois que le tourangeau, plusieurs fois candidat à la présidence de la FFF, s'exprime pour défendre le foot amateur.  Dans cette tribune intitulée "Le Football français abandonne le monde amateur", cosignée par Pierre Rondeau (économiste du sport) et Richard Bouigue (codirecteur de l'Observatoire à la Fondation Jean Jaurès), les auteurs rappellent que le trésor du foot français, réunissant 2,2 millions de licenciés dont 180.000 femmes, a crû de 35%. Avec le deuxième sacré des bleus, le budget de fonctionnement de la Fédération aurait été valorisé à hauteur de 256 millions d'euros, et il serait logique que le foot amateur en profite

Mais, expliquent les auteurs, l'aide accordée au football amateur ne représente que 6% du budget de la FFF alors que le salaires de la Fédération ont crû de 35% en 7 ans, soit 42 millions d'euros. On consacre 20 millions d'euros de frais de gestion de l'équipe de France lors du mondial russe, contre seulement 16 millions pour une année entière pour les 15.000 clubs amateurs !                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Les auteurs de  demandent donc une vraie politique d'encouragement du foot amateur, et une plus grande transparence dans le processus de désignation des membres de la Fédération. On maintient cette hypocrisie en se focalisant sur les exploits de nos professionnels ou on vient véritablement aider le football amateur, démultiplicateur de réussite ? _Et si le sport le plus populaire s’essayait enfin à la démocratie, s’il délaissait son système archaïque de 216 grands électeurs_, qui choisissent éhontément où et comment va l’argent, pour écouter chaque club et en faire un véritable citoyen du football ?   

Choix de la station

France Bleu