Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OGC Nice : Angers démons

-
Par , France Bleu Azur

Le match nul (heureux) ramené d’Angers samedi soir (1-1) a fait ressortir tous les défauts de l’OGC Nice cette saison en Ligue 1. Fébrile défensivement et sans idée devant, le Gym enchaîne un 8e match d'affilée sans victoire en déplacement. En 2020, rien ne change.

Aligné pour la 4e fois d'affilée en Ligue 1 sur le côté gauche de la défense de l'OGC Nice, Stanley Nsoki a souffert face aux Angevins de Vincent Manceau.
Aligné pour la 4e fois d'affilée en Ligue 1 sur le côté gauche de la défense de l'OGC Nice, Stanley Nsoki a souffert face aux Angevins de Vincent Manceau. - Maxppp

Angers, France

À l’image de son match, Kasper Dolberg a traversé la zone mixte après la rencontre comme un fantôme. Premier sorti du vestiaire, tête baissée rentrée dans sa capuche de survêtement, le regard dans le vide. Cinquième rencontre d'affilée sans marquer pour l'avant-centre danois, qui n’a pas eu la moindre occasion à se mettre sous les crampons en Anjou. 

Cinquième match sans marquer pour Dolberg, privé de munition

Et le pire c’est qu’encore une fois, on a l’impression qu’il n’y est pas pour grand chose. Non, le problème, vient bien d’une animation offensive défaillante. Hormis le penalty (généreux) transformé par Wylan Cyprien (son cinquième cette saison), les Aiglons n'ont cadré qu'une seule autre frappe, trop molle d'Alexis Claude-Maurice. 

Et surtout, ils n'ont quasiment jamais mis la moindre intensité dans leur jeu. "C'est sûr que ce n'est pas un match plaisant à jouer. On ne ressort pas avec le sourire," soufflait le milieu de terrain Pierre Lees-Melou en zone mixte.

Pourtant Patrick Vieira avait tenté de bousculer ses hommes en laissant notamment le décevant Adam Ounas (une seule passe décisive en Ligue 1) sur le banc. Plus qu’un avertissement envoyé à l’international algérien, un choix tactique. "J'avais besoin d'un milieu de terrain avec un gros volume de jeu et qui fasse plus de travail défensif. Quand Adam est rentré, on a été mieux dans le jeu en seconde période," analysait l'entraîneur, qui avait réclamé cette semaine du jeu et encore du jeu face aux journalistes, appelant notamment ses défenseurs à mettre plus de rythme dans les transmissions. 

Mais les absences en défense l'ont ramené à davantage de pragmatisme. "Christophe Hérelle et Danilo n'ont pas joué à leur poste et pourtant je les ai trouvé solide. Il ne fait pas non plus trop leur en demander."

Une 16e défense différente en 20 journées de Ligue 1

C’est vrai que le Gym était encore une fois amputé de six joueurs derrière (Atal, Sarr, Pelmard, Lloris, Durmisi et Burner), obligeant l’entraîneur à aligner une 16e défense différente en 20 journées de ligue 1. Danilo et Hérelle ont notamment été utilisés à des postes inhabituels. 

Ce qui peut interroger sur le choix de laisser partir cette semaine Coly et Cissé en prêt au Portugal. Les deux jeunes défenseurs auraient pu dépanner et surtout, Patrick Vieira a laissé entendre samedi soir dans les travées du stade Raymond-Kopa que les blessés ne seraient pas rétablis pour la réception du Red Star samedi en Coupe de France. "Non je ne pense pas récupérer de joueurs," a confirmé le coach, qui a lâché dans un sourire "à part peut-être des recrues". 

Justement, l'effectif du Gym semble un peu juste pour aller chercher ce Top 5, qui semble de plus en plus l'objectif assumé des joueurs. "C'est clair qu'on perd encore sur blessure deux ou trois joueurs, il y aussi les départs de Ibrahim Cissé et Racine Coly," énumère le capitaine Dante. "On va laisser faire le club et nous on doit se concentrer pour ne pas se blesser."

Benitez ange gardien

Heureusement pour chasser les démons, le Gym peut toujours compter sur son ange gardien Walter Benitez. Auteur de neuf arrêts à Angers, l’Aiglon vole très au-dessus des autres depuis déjà plusieurs mois. Non, vraiment, en 2020, rien ne change.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu