Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OGC Nice : combien de temps pour (re)trouver la bonne formule ?

-
Par , France Bleu Azur

Battu sans panache par le PSG vendredi (1-4) en Ligue 1, le Gym reste sur quatre matchs sans victoire et n'a pris que quatre points sur 18 depuis la fin du mercato. Les blessures et les suspensions ne facilitent pas la tâche de Patrick Vieira, qui réclame de la patience.

Patrick Vieira répète qu'il faut être patient avec son groupe très jeune.
Patrick Vieira répète qu'il faut être patient avec son groupe très jeune. - Maxppp

Nice, France

"Au niveau des recrues, sincèrement, je suis très content". Après la défaite face au PSG vendredi, Patrick Vieira a une nouvelle fois répété sa satisfaction par rapport au premier mercato à la sauce Ineos, mais les chiffres, eux, sont moins enthousiasmant. Depuis la fin du mercato, le Gym n’a pris que quatre points en six matchs, contre neuf en quatre matchs avant la première trêve internationale. 

Pour nuancer ces statistiques, il n’y avait que deux des six recrues de l'été alignées contre Paris vendredi soir (Claude-Maurice et Dolberg) et la défaite aurait probablement était moins sévère sans ces deux cartons rouges pris coup sur coup à un quart d’heure de la fin. Mais le Gym donne l'impression d'avoir égaré son agressivité et sa solidité sur le terrain en même temps que l'effectif s'est étoffé. 

Le groupe le plus jeune en Ligue 1

"On a manqué notre 1ere mi-temps, c'est sûr," confirme le milieu Pierre Lees-Melou, qui reconnait un pressing défaillant face aux Parisiens. "On n'a pas fait les efforts ensemble. C'était mieux en deuxième mi-temps".  Mieux, certes, mais pas suffisant pour mettre en danger des Parisiens trop forts pour ces jeunes aiglons, qui manquent de caractère et d'expérience aujourd'hui. Avec 22,1 ans de moyenne d'âge, le groupe de l'OGC Nice est le plus jeune de Ligue 1. Une jeunesse accentuée par l'arrivée de six joueurs cet été âgés entre 18 et 22 ans. C’est pourquoi Patrick Vieira réclame de la patience. "Je savais que physiquement il fallait leur laisser un peu de temps, certains sont arrivés blessés, d'autres évoluaient dans des systèmes très différents. Mon rôle c'est de trouver le poste idéal pour ces joueurs et essayer de créer une équipe pour être performant mais ces jeunes recrues qui sont arrivées, il faut leur laisser le temps".

"Je suis persuadé que je réussirai à tirer le maximum de cet effectif."

Alors combien de temps prendra "coach Vieira" pour trouver ce fameux équilibre dans le jeu, qu’il évoque à chaque prise de parole. Il assure qu’il ne sent pas mis sous pression, malgré les ambitions du nouveau propriétaire. "Ah c'est sûr que depuis que Ineos est arrivé on a beaucoup moins de temps, glisse dans un sourire l'entraîneur des Aiglons, qui s'adresse aux journalistes. C'est par rapport à ce que vous pouvez écrire et créer. Mais on est conscient que l'arrivée d'Ineos est une très bonne chose pour le club. Je suis persuadé que je réussirai à tirer le maximum de cet effectif pour terminer le plus haut possible". 

Après quatre matchs sans victoire face à des équipes du haut de tableau, Patrick Vieira a l'occasion de le prouver dès samedi (20h) à Strasbourg, prochain déplacement du Gym.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu