Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OGC Nice : la bonne surprise Ganago

-
Par , France Bleu Azur

Si l'OGC Nice fait le plein de points en ce début de saison, il le doit en partie à Ignatius Ganago. Buteur à Nîmes après un match plein face à Amiens, le jeune attaquant camerounais semble avoir trouvé sa place sur un côté. En attendant les recrues, il se montre et séduit son entraîneur.

Ignatius Ganago a ouvert son compteur dans le Gard après un premier match convaincant face à Amiens.
Ignatius Ganago a ouvert son compteur dans le Gard après un premier match convaincant face à Amiens. - Maxppp

Nice, France

Déjà auteur d'un match plein face à Amiens la semaine dernière, Ignatius Ganago (20 ans) a récidivé samedi soir dans le Gard. Positionné sur le côté droit de l'attaque expérimentale mise en place par Patrick Vieira (avec Lusamba dans l'axe et Sacko à gauche), le jeune Camerounais a été le plus en vue. 

Mobile, disponible et inspiré, il est le grand artisan de la première demi-heure très réussie des aiglons. C'est lui qui provoque le pénalty transformé par Wylan Cyprien (10e). Lui encore qui obtient le coup-franc qu'il va dévier du genou dans le but de Bernardoni quelques secondes plus tard (16e). 

Très impliqué dans le repli défensif, il n'a pas économisé ses efforts et a pris beaucoup de coups de la part d'une défense nîmoise qui a vite compris d'où venait le plus grand danger. 

La saison de "Ganagoal" ?

Déjà félicité dans la semaine par Patrick Vieira pour sa prestation face à Amiens, l'attaquant formé au Gym a une nouvelle fois reçu les éloges de son coach dans le Gard. "Ce qui est vraiment positif avec lui c'est qu'il peut enchaîner les entraînements et ça lui permet de réaliser des performances comme ce soir (samedi). Je suis très content pour lui.

Au cœur d'un été de transition pour le Gym et en attendant les recrues espérées dans le secteur offensif, Ignatius Ganago se montre et prouve que le Gym a déjà de la qualité en attaque. Même si cette éclosion reste à confirmer, elle aura en tout cas été longue à se dessiner.

4e but en Ligue 1 seulement pour lui 

Buteur dès son premier match en Ligue 1 le soir d'un large succès 4-0 face au voisin monégasque, le 9 septembre 2017, il n'avait inscrit que deux buts depuis ces débuts tonitruants. Face à Caen en début de saison dernière, il permet au Gym de prendre son premier point au cœur d'un début de championnat compliqué. Puis il attend un déplacement au Parc des Princes au printemps dernier pour à nouveau faire trembler les filets. 

Des débuts face à Naples quelques semaines après son arrivée du Cameroun

De trop rares éclairs pour le jeune homme né à Douala au Cameroun, et qui a fait ses débuts professionnels face à Naples, le 22 août 2017, lors du tour préliminaire de Ligue des Champions, perdu face aux Italiens (0-2). Il était arrivé quelques semaines seulement avant à Nice, en provenance de l'École des Brasseries du Cameroun, un des centres de formation les plus réputés du pays. 

C'est là-bas, lors d'un tournoi pendant lequel il inscrit sept buts en six matchs, que le jeune homme, cadet d'une fratrie de six enfants, est repéré par le Gym.

Un profil complémentaire des recrues attendues

Petit mais costaud (1m76 / 78 kg), Ignatius Ganago a un centre de gravité très bas et profite de ses jambes de feu pour martyriser des défenseurs souvent plus grands que lui, mais déstabilisés par sa vista. C'était le cas face à Amiens et le capitaine nîmois Anthony Briançon s'est retrouvé sur les fesses sur la feinte de frappe du Camerounais qui amène le pénalty. 

Alors que l'avant-centre Kasper Dolberg est attendu avec son profil de pivot et que deux ailiers sont également espérées (Ounas (Naples) Claude-Maurice (Lorient) et Oudin (Reims) font parties des pistes), la polyvalence de Ganago devrait lui permettre d'être un joueur majeur de cette saison qui démarre si bien pour les aiglons.

Ignatius Ganago (20 ans)

  • Né à Douala le 16 février 1999
  • 1er match en Ligue 1 : 9 septembre 2017 (Nice - Monaco : 4-0)
  • 28 matchs de Ligue 1 (4 buts)

                     .

Choix de la station

France Bleu