Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OGC Nice : Patrick Vieira en danger ?

-
Par , France Bleu Azur

Selon le Daily Telegraph, le coach de l'OGC Nice Patrick Vieira serait pressenti pour devenir entraîneur de l’Inter Miami, club de David Beckham attendu en MLS en 2020.

Le coach des aiglons au cœur des discussions des fans du Gym
Le coach des aiglons au cœur des discussions des fans du Gym © Maxppp - Jean-François Ottonello

Nice, France

Un changement d’entraîneur à venir avant la fin de la saison ? La question parait absurde mais elle peut réellement se poser. Actuellement 15e au classement de Ligue 1, l'OGC Nice est plus proche de la zone de relégation (à trois points de Metz, 18e) que du podium (à sept points d'Angers, 3e). Les contre-performances de ces dernières semaines, additionnées au jeu proposé par l'équipe, jugé "sans identité et sans idées" par les supporters, irritent les fans du Gym et ces derniers commencent à perdre patience. 

Capture d'écran Twitter - Aucun(e)
Capture d'écran Twitter

De plus, ce jeudi matin, le quotidien britannique Daily Telegraph annonce que David Beckham voudrait Patrick Vieira à la tête de sa nouvelle équipe. Le propriétaire du nouveau club de MLS (Major League Soccer) aux États-Unis, l'Inter Miami, espère débaucher l'actuel coach de l'OGC Nice pour l'installer sur le banc de touche. Réalisable

Interrogé sur la question ce jeudi midi lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match (contre Angers samedi à 20h), l’intéressé botte en touche : "Ce n’est pas à moi de répondre à cette question. Je fais mon travail tous les jours du mieux possible. Après, il faut poser la question à certaines personnes… Moi,je ne me sens pas personnellement en danger, mais dans le foot, on sait que ça va très vite..." 

Il poursuit sur un ton ironique : "En début de saison c’était Lyon, là c’est l’Inter Miami et demain ce sera Botafogo", avant de conclure : "Je ne sais pas quoi vous dire." Ambiance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu