Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

OGC Nice - Slavia Prague : "On est prêt pour aller au combat"

-
Par , France Bleu Azur

Après 18 jours sans jouer, l'OGC Nice reçoit le Slavia Prague ce jeudi. Un match que le Gym doivent absolument remporter pour espérer se qualifier. Mais les Aiglons se présentent très diminués par les blessures et cette épidémie de Covid. "Il n'y aura pas d'excuse" prévient Patrick Vieira.

Patrick Vieira l'entraîneur de l'OGC Nice
Patrick Vieira l'entraîneur de l'OGC Nice - Maxppp

L'OGC Nice n'est pas encore sorti du tunnel. Malgré un retour à la normale depuis lundi au centre d'entraînement, avec la reprise des séances collectives, le Gym reste affaibli par cette épidémie de Covid-19 qui a frappé le club pendant la trêve internationale. Atal, Rony Lopes, Benitez, Cardinale, Lotomba, Ndoye ont notamment contracté le virus juste après la réception de Monaco.

La plupart ont repris l'entrainement lundi et postulent pour retrouver le terrain face au Slavia mais d'autres ressortent très affaiblis de cette épidémie et devraient manquer ce match décisif. 

Dolberg forfait, Lees-Melou incertain

C'est le cas de Kasper Dolberg, qui a contracté le virus à son retour de sélection avec le Danemark. Absent de l'entraînement ouvert à la presse ce mercredi matin, il sera absent face aux Tchèques. "Il s'est senti très fatigué à son retour de sélection," a confirmé Patrick Vieira lors du traditionnel point presse d'avant-match. "Il a d'abord été testé positif. Le dernier test effectué mardi est négatif mais il est trop juste."

Ce pourrait aussi être le cas de Pierre Lees-Melou. Celui qui porte le brassard en l'absence du capitaine Dante, a été un de ceux qui a ressenti les symptômes les forts pendant la trêve. Il n'a repris l'entraînement que mardi et il paraît compliqué de le voir débuter cette rencontre. 

"Notre avenir dans la compétition passe par ce match."

D'ailleurs aux côtés de Patrick Vieira ce mercredi, c'est Morgan Schneiderlin qui était face aux journalistes. Lui aussi touché par le coronavirus. "J'ai été testé positif dès le lundi après le match contre Monaco. Le mardi ça allait, mais le mercredi j'ai perdu le goût et l'odorat. Ce sont les deux symptômes les plus marquants

Le lundi d'après j'ai commencé à reprendre l'activité et depuis ce lundi j'ai repris les séances avec le groupe. C'est sûr que physiquement on ne sera pas à 100% mais le mental devra combler ce retard physique. Notre avenir dans la compétition passe par ce match."

S'inspirer de la résilience du Slavia Prague au match aller

Malgré cette préparation très perturbée, le Gym doit en effet remporter ce match retour face au Slavia Prague pour continuer d'espérer se qualifier pour les 16e de finale, l'objectif minimal fixé par le club avant d'entamer cette campagne européenne pour le moment décevante (1 victoire / 2 défaites). En face, le Slavia arrive en pleine forme.

Les Tchèques ont pris la tête de leur championnat et reste sur quatre victoires consécutives. Notamment celle du match aller (3-2) face aux Aiglons alors que le Slavia était dans la même situation que Nice aujourd'hui, diminué par le virus et à court de forme alors que le championnat tchèque était suspendu depuis plus d'un mois. 

"Il n'y a pas d'excuse à avoir."

Forcément Patrick Vieira n'a pas oublié cette défaite à l'aller contre cet adversaire affaibli et veut lui aussi oublier ce jeudi le contexte délicat pour aller chercher la victoire. "Il n'y a pas d'excuse à avoir. Tous les clubs ont les mêmes difficultés.

Sur l'aspect physique on n'a pas trop perdu. Sur l'aspect tactique on a bien travaillé. On est prêt pour aller au combat et pour prendre ces trois points." Tout autre résultat condamnerait quasiment le Gym avant même la réception du Bayer Leverkusen dans une semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess