Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Olivier Létang démis de ses fonctions au Stade Rennais : le choc à la Piverdière

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Annoncé ce vendredi après-midi, le départ du club d'Olivier Létang a provoqué une onde de choc, notamment chez les supporters rennais. Une quarantaine d'entre eux se sont rendus à la Piverdière pour en savoir plus ce vendredi, alors que l'entraînement était à huis-clos.

Olivier Létang, démis de ses fonctions de président du Stade Rennais, ce vendredi 7 février
Olivier Létang, démis de ses fonctions de président du Stade Rennais, ce vendredi 7 février © AFP - Thomas Bregardis

Devant la porte mécanique du centre d'entraînement du Stade Rennais, où une mise en place tactique à huis-clos devait avoir lieu ce vendredi après-midi, de nombreux supporters se sont pressés après l'annonce de l'éviction d'Olivier Létang. Keran est venu dès qu'il a pu : "On veut des explications. On a jamais entendu parler de Létang en mal et aujourd'hui on nous annonce qu'il n'est plus président, on aimerait comprendre pourquoi."

Des explications, il n'y en aura pas. Les joueurs sortent en voiture un par un. L'entraînement s'est-il bien passé, alors que la rumeur d'une fronde avait pris sur les réseaux sociaux ? "Oui" répond froidement Romain Del Castillo, "aucun problème" selon Adrien Hunou. Toujours souriant, James Léa-Siliki confirme les dires de ses deux coéquipiers : "Pas de souci, entraînement normal !". Jordan Siebatcheu, pas dans le groupe pour la réception de Brest demain confie à la fenêtre de son véhicule : "on peut rien vous dire (à la presse, NDLR)".

Les supporters obtiennent une photo, une poignée de main rapide, mais aucune information sur la déflagration qui s'est jouée en coulisses un peu plus tôt, ni sur la teneur des propos tenus par Olivier Létang au groupe avant la séance. Chez les fans des Rouge et Noir, l'incompréhension est totale. Morgan, abonné au Roazhon Park, passait dans le coin et a fait un crochet jusqu'à la Piverdière en apprenant la nouvelle : "Je voulais plus d'infos parce qu'on comprend pas trop ce qui se passe... C'est incompréhensible comme décision soudaine.. Quand tout va bien, finalement tout va mal à Rennes !

Lui a l'impression de retrouver le Stade Rennais qu'on croyait disparu, celui des décisions étranges et de la "lose" : "On l'aurait bien laissé là où il était ! Maintenant on attend vraiment des éclaircissements de la part de l'actionnaire, puisque c'est une décision qui vient de lui et pas d'Olivier Létang lui-même." Ici, ils sont peu à avoir eu vent des supposées tensions entre Julien Stéphan et Olivier Létang. Ronan, venu également pour l'occasion, admet qu'à choisir entre l'entraîneur et le président, il donne sa préférence au coach Rouge et Noir : "Plutôt Stéphan ouais, c'est un Rennais... Même si on ne peut que remercier Olivier Létang pour ce qu'il a fait.

Morgan lui ne partage pas cet avis : "Je pense que c'est plus simple de retrouver un bon coach. Je plains le successeur d'Olivier Létang !" Une fois les joueurs partis, les supporters ont eux aussi quitté les lieux. Sans plus d'explications sur le départ du président.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess