Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - Le premier match européen à huis clos total et les deux suivants à huis clos partiel

lundi 10 septembre 2018 à 19:03 Par Tony Selliez, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

L'UEFA confirme ce lundi une bonne partie des sanctions contre l'OM en Europa League.

Le Virage Sud du stade Vélodrome lors de OM / Leipzig
Le Virage Sud du stade Vélodrome lors de OM / Leipzig © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Marseille face aux Allemands de Francfort en Europa League, c'est déjà jeudi prochain, avec la réception des allemands de l'Eintracht Francfort. En revanche, c'est désormais officiellement confirmé : le stade Vélodrome sera totalement vide à cette occasion. L'OM est condamné à un huis clos total sur cette rencontre. C'est une sanction de l'UEFA, qui organise la compétition.

L'épée de Damoclès d'une exclusion disparaît

L'OM devra purger ensuite deux matches à huis clos partiels avec virages nord et sud fermés, comme prévu en première instance. Cela concerne le match OM / Lazio Rome, programmé le 25 octobre, et OM / Limassol le 13 décembre.

En revanche, deux autres matchs avec huis clos partiel ont été prononcés avec sursis pendant une période probatoire de deux ans, en compétitions européennes. 

En première instance, la commission de discipline de l'UEFA avait décidé en cas de nouveaux incidents "d'exclure l'Olympique de Marseille de sa participation à la prochaine compétition de l'UEFA pour laquelle il se qualifiera". Cette exclusion était "suspendue à une période probatoire de deux ans". Cette sentence disparaît. 

Pourquoi ces sanctions ?

Ce qui est reproché à l'Olympique de Marseille, ce sont les incidents survenus la saison dernière en marge des matches contre Leipzig (quart de finale à Marseille), Salzbourg (demi-finale aller et retour), ainsi que lors de la finale perdue (0-3) contre l'Atlético Madrid en mai dernier au Groupama Stadium de Lyon.  L'UEFA a retenu les charges de "perturbations dans le public", "actes de vandalisme", "usage de fumigènes", "jet d'objets" et "coup d'envoi retardé".  105 sièges avaient été dégradés à Lyon, mais également une caméra de surveillance, des néons et une partie des WC.

L'OM devra aussi payer une amende de 100 000 euros et contacter le club de Lyon pour payer les dommages dans son enceinte.