Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - Bordeaux : les supporters des Girondins se rendront à Marseille malgré l'arrêté préfectoral

mercredi 14 février 2018 à 18:07 Par Olivier Uguen et Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde et France Bleu Provence

Les Ultramarines annoncent ce mercredi leur intention de se déplacer à Marseille en dépit d'un arrêté de la Préfecture des Bouches-du-Rhône interdisant leur présence au Stade Vélodrome. Le groupe de supporters dénonce un "abus de pouvoir" et une "provocation".

Les Ultramarines annoncent leur intention de se déplacer à Marseille dimanche malgré l'arrêté préfectoral
Les Ultramarines annoncent leur intention de se déplacer à Marseille dimanche malgré l'arrêté préfectoral © Radio France - Olivier Uguen

Malgré l'arrêté ministériel interdisant leur présence au Vélodrome complété par l'arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône, et malgré leur mésaventure récente à Strasbourg, les Ultramarines, principal groupe de supporters des Girondins, ont décidé de braver l'interdit et d'aller encourager Bordeaux dimanche face à l'Olympique de Marseille. C'est ce qu'ils ont annoncé ce mercredi en début d'après-midi sur Twitter. 

"Notre déplacement à Marseille est maintenu"

"Ils considèrent donc que nous sommes dangereux. Nous considérons à contrario que ce sont eux qui mettent nos vies en danger. Les enjeux sont aussi humains et financiers : il est trop tard pour annuler. Notre déplacement à Marseille est maintenu", annonce le groupe de supporters, dont 47 membres avaient fini en garde à vue pour être rentrés dans les tribunes de la Meinau, le 3 février dernier.

Comme en 2016 et 2017, la préfecture des Bouches-du-Rhône avait révélé ce mercredi avoir pris, le 6 février, un arrêté stipulant qu'il sera "interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de Bordeaux ou se comportant comme tel d'accéder au stade Orange Vélodrome de Marseille et de circuler ou de stationner sur la voie publique dans les limites de la commune de Marseille" dimanche. Un arrêté de la préfecture de police avait été publié jeudi dernier.

Une "provocation"

Les Ultramarines dénoncent un "abus de pouvoir" et une "provocation". "Nous sommes à quatre jours de la rencontre, nous avons mis en place une certaine logistique pour déplacer des supporters des Girondins de Bordeaux jusqu'à Marseille", explique Laurent, l'un des porte-paroles des Ultramarines.

"Nous sommes des supporters et des acteurs connus (...). La seule chose qu'on veut, c'est aller voir ce match de football ô combien important dimanche". "On est assez stupéfait du traitement qui nous est infligé. On tentera par tous les moyens d'aller à Marseille pour voir ce match".

Les Ultramarines interdits de déplacement à Marseille : Laurent Perpigna dénonce une "provocation"