Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

OM: La frustration des supporters, privés de stade Vélodrome et de leur "défouloir"

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

L'OM reçoit Nantes, ce samedi, dès 17H00, à vivre sur France Bleu Provence.Une rencontre de la 12ème journée de L1, toujours, sans le moindre spectateur en raison du virus. Des fans marseillais frustrés de ne pas pouvoir faire entendre leur colère au Vélodrome, face au faible niveau de leur OM.

Le Stade Vélodrome vide, les joueurs de l'OM sont moins sous pression
Le Stade Vélodrome vide, les joueurs de l'OM sont moins sous pression © Maxppp - VALERIE VREL

Lui en a vu et vécu de belles. Des ambiances de folie, les soirs de grands matches, mais aussi des atmosphères très tendues, limites malsaines, envers l'OM, quand le Vélodrome se retourne contre ses joueurs. Et pour Christophe, pas de doute, avec des supporters au stade cette saison, les joueurs de l’OM auraient déjà entendu parler du pays vu leurs prestations lamentables sur la scène européennes. "Ca aurait été plus que violent. Des chants et des banderoles très très agressives jure celui qui est abonné chez le Commando Ultra 84 depuis 30 ans. Car le Vélodrome c'est aussi un défouloir. L'OM aurait joué à l'extérieur."

Les joueurs de l'OM sont moins sous pression. Ludovic Lestrelin, sociologue, qui a travaillé sur le supportérisme à Marseille

La frustration des supporters de l'OM, dans l'impossibilité de faire part de leur colère aux joueurs

Le Vélodrome aurait beaucoup sifflé, aurait fait beaucoup de bruit. Mais il n’en fait pas. "La caisse de résonance n'est pas la même. Les joueurs sont moins sous pression reconnait le sociologue Ludovic Lestrelin, enseignant chercheur à l'université de Caen-Normandie.André Villas-Boas a lui même reconnu que, peut-être, cette pression populaire manquait pour réveiller ses joueurs. Le public marseillais n'est pas silencieux. Il s’exprime poursuit celui qui a travaillé sur le supportérisme à Marseille. Et c'est là toute la différence avec d'autres types de spectacles, dans le sport et ailleurs. Pour rappel, _le théâtre, par exemple, a mis des siècles à obtenir le silence. Mais il l'a obtenu. Le football, ce n'est pas le cas. Le public n'est pas silencieux. Il dit les choses et de façon directe._" Et surtout à Marseille.

Le tifo du groupe des South Winners avant le match OM-Porto mercredi
Le tifo du groupe des South Winners avant le match OM-Porto mercredi © Radio France - Bruno Blanzat

Les sifflets au stade remplaçés par des communiqués assaisonnés et des banderoles

Alors, faute de pouvoir râler, siffler au stade, des groupes de supporters envoient des communiqués assaisonnés sur les réseaux sociaux. Et installent des banderoles dans le stade. Comme celle-ci, mercredi : "on veut des loups, pas des chèvres". Que l’entraineur André Villas-Boas ne digère pas: _"_J'ai trouvé pas ça pas trop sympa. Le loup ne laisse jamais sa meute. Ils (les supporters) doivent être à côté de nous." Les messages de colère des supporters semblent quand même atteindre les intéressés, mais pas tous, semblent-ils…

Choix de la station

À venir dansDanssecondess