Football

L'OM lance une procédure de licenciement contre José Anigo

Par Tony Selliez, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu mardi 4 octobre 2016 à 18:20

José Anigo,  directeur international du développement de l'OM
José Anigo, directeur international du développement de l'OM © Maxppp -

C'est un départ symbolique qui se dessine, celui de José Anigo, définitivement vers la sortie de l'Olympique de Marseille. Selon l'AFP, le club vient d'engager une procédure de licenciement contre son ancien directeur sportif.

Il manque encore quelques jours avant l'officialisation, prévue, du changement de propriétaire à l'Olympique de Marseille. Mais outre le départ de Margarita Louis-Dreyfus (qui conservera ceci dit 5% du club), c'est un autre départ qui se prépare : celui de José Anigo.

À Frank McCourt de gérer le dossier

C'est la direction actuelle du club qui engage la procédure. Mais c'est bien le futur propriétaire, l'Américain Frank McCourt, qui devrait gérer, assumer, les indemnités de départ de José Anigo.

Il y a un peu plus de deux ans, José Anigo était parti chercher du calme au Maroc, mais sans jamais rompre son contrat avec l'Olympique de Marseille. Il fuit alors la ville où il a tout appris mais surtout, il part se reconstruire après la perte de son fils Adrien, assassiné en septembre 2013, par deux hommes à moto, dans le 13e arrondissement.

Directeur des relations internationales, il est d'abord officiellement chargé pour l'OM du recrutement sur le continent africain. Mais son contrat garde des zones d'ombre. Il ne l'empêche pas par exemple d'entraîner pendant deux mois l'Espérance de Tunis.

Son exil ne l'éloigne pas non plus de la justice française

Au mois de janvier l'an dernier, comme beaucoup d'autres anciens dirigeants du club d'ailleurs, il est ainsi placé en garde à vue dans l'affaire des transferts présumés frauduleux. Il en ressort libre, sans aucune charge retenue contre lui.

Son principal fait d'armes, comme entraîneur ? La finale de la Coupe de l'UEFA en 2004, perdue contre Valence. Il a d'ailleurs été entraîneur du club à trois reprises (2001, 2004 et 2013-14). C'est aussi lui par exemple qui envoie les jeunes au Parc des princes en 2006, (avec le soutien de Pape Diouf, alors président) pour protester contre le quota restreint de supporters marseillais tolérés à Paris.

Mais Anigo est d'abord lui-même joueur dans les années 80, un défenseur rugueux, rouage incontournable de l'équipe mythique des "Minots", ces jeunes du centre de formation qui sauvent le club en 1981.

Cette fois, l'arrivée annoncée d'un repreneur pour le club semble bien sonner définitivement la fin de l'histoire. A 55 ans, José Anigo ne sera bientôt plus pour l'OM qu'un symbole du passé.

Partager sur :