Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - Les South Winners mettent la pression et vont jusqu'à souhaiter une défaite de l'OM face à Monaco

mardi 8 janvier 2019 à 17:17 Par Tony Selliez, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

La réception de l'AS Monaco ce dimanche promet des étincelles au stade Vélodrome : les relations entre le club et les groupes de supporters marseillais se tendent. Les South Winners appellent ainsi à chanter "Garcia démission".

L'entrée du local des South Winners à Marseille (13003)
L'entrée du local des South Winners à Marseille (13003) © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

C'est la défaite de trop. L'élimination en 32e de finale de Coupe de France dimanche dernier par les amateurs d'Andrézieux (2-0) à Saint-Etienne a mis le feu aux poudres. Un cauchemar, selon les mots du président du club Jacques-Henri Eyraud.  L'OM était déjà éliminé aussi de la Coupe d'Europe et de l'Europa League. Il ne lui reste que le championnat, priorité absolue de la saison en vue d'une qualification en Ligue des Champions. Et ce dimanche, à 21h, l'OM reçoit Monaco. Mais dans les tribunes du stade Vélodrome, l'atmosphère risque d'être très tendue.

Les groupes de supporters ont apparemment refusé une rencontre avec l'entraîneur, qui aurait dû avoir lieu ce mercredi. Rudi Garcia n'est officiellement pas menacé, au contraire. Le mois dernier, il a refusé de voir les représentants de groupes de supporters tous ensemble, il ne voulait les rencontrer que les uns après les autres, séparément. Ce qu'il n'ont jamais accepté. Alors, changement de fusil d'épaule, l'entraîneur de l'OM vient cette fois de leur tendre la main pour un nouveau rendez-vous, collectif. Mais visiblement, le divorce est acté. "Trop tard", dit ainsi Rachid Zeroual, le vice-président des South Winners (7 200 abonnés), que nous avons rencontré alors que son groupe vient de diffuser un communiqué officiel. 

"La défaite d'Andrézieux, c'est celle de trop ?

"C'est plus que la défaite de trop. Vu les prestations de nos joueurs et leur mentalité sur le terrain, notre avenir est mis en cause. L'OM en ce moment, ils ne donnent pas une bonne image sur la pelouse. Et nous, en tant que supporters qui montons lors de tous les déplacements, on trouve qu'il y a un manque de respect de leur part, qui est pire que tout ; ça fait un moment qu'on essaie d'avoir un échange avec la direction, avec Rudi Garcia, pour discuter avec lui, pour apaiser la tension parce qu'on savait que ça allait éclater, et ils nous ont proposé de faire une vidéo qu'ils diffuseraient ensuite aux joueurs. Un truc de malades ! Jamais on ne s'est senti autant humiliés, alors qu'au quotidien, ils nous parlent de famille, d'union, d'osmose entre les supporters et le club (..) ensuite, on a su que Rudi Garcia voulait nous rencontrer, mais 1 par 1. Pas en groupe. Tous les groupes ont refusé. Il a fallu attendre Andrézieux pour que d'un coup ils nous envoient des SMS et proposent une rencontre avec Rudi Garcia et les cadres des joueurs, ce mercredi 18h.

Elle a lieu finalement ?

On a tous annulé. On a tous refusé. C'est trop tard. C'est trop tard. (Rudi) Garcia a fait le malin depuis le début, ils nous a ignorés, il nous a méprisés, il nous a écrasés, il nous a fait honte. Il nous a fait subir toutes les étapes de la honte et de l'humiliation jusqu'à Andrézieux. Le résultat, on l'a vu sur le terrain. (..) on voulait parler aux joueurs et à Rudi Garcia, pour leur demander ce qu'il se passe, et pour savoir comment les aider. Et pour crever l’abcès avant que ça explose. Et là, l'abcès a éclaté. C'est trop tard

Que leur reprochez-vous exactement ?

Leur manque de professionnalisme, le non respect des supporters. J'ai 2 anecdotes. Lors du match face à Limassol, un joueur insulte des supporters en tribune Jean Bouin. Et contre Strasbourg, un autre en pleine séance de décrassage fait un bras d'honneur aux supporters dans les virages. Il y a un manque total de respect. Ils se sentent surprotégés. Ils se prennent pour plus que des ministres. On a mis du GIGN partout : au stade, à la Commanderie. Ils ont le melon qui a éclaté, on ne fait pas ça à ses supporters (..) maintenant, le bébé est cassé, et quand on a demandé audience, on s'est foutu de notre gueule. Non, ça ne se passe pas comme ça.

Vous avez dit, "c'est trop tard". Que va-t-il se passer maintenant ?

"C'est trop tard, Garcia doit partir. Il faut un déclic. Il a refusé de nous rencontrer, et nous a méprisés. On n'accepte pas, on n'accepte plus. Maintenant, il veut parlementer avec nous, mais pour quoi faire ? Pour nous endormir ? C'est fini. On ne nous endort pas.  Après ces 3 défaites consécutives en Coupe, en championnat il n'y a pas d'illusion : on ne finira pas 3e. Même si le championnat est médiocre. On est tellement nul, vu qu'ils se battent pour des augmentations de salaires, on n'ira pas plus loin.

Rachid Zeroual, vice-président des South Winners - Radio France
Rachid Zeroual, vice-président des South Winners © Radio France - Tony Selliez

Qu'avez-vous envie de dire à Jacques-Henri Eyraud ?

Que Rudi Garcia ne maîtrise plus rien. Et qu'il lui a donné sa totale confiance. Lui avoir fait signer un nouveau contrat, ça fait que pour le licencier malheureusement il faut sortir 14 millions (un peu moins en fait, normalement). S'il l'avait licencié avant, peut-être que ces millions il les aurait récupérés en Coupe. On parle tous de Champions League, il faut arrêter de délirer, de rigoler. On ne sera même pas en Europa League, en Intertoto. 

Comment ça va se passer dimanche ?

On a besoin de recul. On attend le retour de notre président pour décider ensemble. (..) j'ai appris que les autres groupes aussi ont refusé la demande de Rudi Garcia de nous rencontrer (..) j'espère que dimanche on ne gagne pas, comme ça Rudi Garcia dégage. On en est à ce point. Sinon, même un match nul risque de lui sauver la tête. J'espère que dimanche on perd contre Monaco. De toute façon, dans l'état où ils sont, je ne les vois pas gagner

Et s'il est encore en poste pour le déplacement à Saint-Etienne ?

 S'il reste accroché à la branche, on sciera l'arbre"