Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Les Yankee sauront le 2 avril si la justice leur donne raison contre l'OM

mardi 12 mars 2019 à 17:35 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

L'OM a exclu les Yankee la saison dernière et l'association de supporters a contre-attaqué en justice. Le procès devait se tenir ce mardi. Le jugement est mis en délibéré au 2 avril.

Le siège des Yankee à Marseille
Le siège des Yankee à Marseille © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Cette fois, tout le monde sera enfin fixé, et assez rapidement. Le tribunal de grande instance de Marseille rendra son jugement dans trois semaines dans le combat que mènent les Yankee contre l'Olympique de Marseille. L'association de supporters, que l'OM ne reconnaît plus officiellement depuis l'an passé, demande sa réintégration. Les Yankee, confiants, espèrent même participer à la prochaine campagne d'abonnements du club.

L'OM a retiré aux Yankee en juin 2018 leur place dans le Virage Nord, en résiliant la convention qui liait officiellement les deux parties. Le club formule une série de reproches à ce groupe de supporters créé en 1987. Le club les accuse en premier lieu d'avoir vendu des places "au noir" (affaire des bracelets) lors du match contre Lyon, mais aussi d'avoir sali l'image de l'OM quand le président de l'association Michel Tonini s'est fait voler la carte bancaire du groupe. Parmi les autres griefs : le tifo Netflix, lors de Marseille /Bordeaux, un coup de pub avec des enjeux financiers et qui a d'ailleurs été finalement annulé. L'OM dénonce également des dettes que l'association n'aurait pas réglées.

Les Yankee Nord réfutent en bloc toutes ces accusations. Ils ont attaqué en justice. Le procès s'est tenu ce mardi et le jugement est mis en délibéré au 2 avril. Au procès, aucun avocat n'est venu représenter l'OM et le tribunal n'a même pas reçu le dossier contenant les éléments de la défense. 

"L'OM pas représenté au procès ? Qu'on soit surpris, c'est un faible mot. Nous, on a une démarche transparente. On est confiant. On n'est jamais parti du stade, on sera dans le stade cet été. Et on fera une campagne d'abonnements." Guillaume Barthélémy, porte-parole des "Yankee Nord Marseille"

Guillaume Barthélémy, porte-parole des Yankee Nord Marseille, association de supporters de l'OM fondée en 1987 - Radio France
Guillaume Barthélémy, porte-parole des Yankee Nord Marseille, association de supporters de l'OM fondée en 1987 © Radio France - Tony Selliez