Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - LOSC : "On n'a pas le droit de faire ce qu'on a fait ce soir" (Rémy Cabella)

samedi 30 janvier 2016 à 2:30 Par Paul Ferrier, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

L'OM n'y arrive toujours pas au stade Vélodrome. Après un bon début de rencontre face à Lille pour cette 23e journée de Ligue 1, les Marseillais ont disparu, encaissé un but puis pris un carton rouge. C'est un jeune issu de l'équipe de réserve qui a égalisé tout au bout du temps additionnel.

Rémy Cabella pousse un coup de gueule après le match nul face à Lille
Rémy Cabella pousse un coup de gueule après le match nul face à Lille © Maxppp - IAN LANGSDON/EPA/MaxPPP

Marseille, France

Marseille et Lille se sont donc quitté sur le score de 1 partout. Ce point pris par les  Marseillais tient du miracle si l'on regarde le scénario de la rencontre. 

Mais les Olympiens sont déçus car, après avoir attaqué la rencontre de la meilleure des manières, ils ont complètement arrêté de jouer au bout de 25 minutes. Voilà ce qui a déclenché la colère de Rémy Cabella. 

Extraits :

"On fait 25 bonnes premières minutes et après on s'est perdu. On n'a pas le droit à ce niveau là de se relâcher. Un match c'est 90 minutes. En plus on est à domicile. On n'a pas le droit de faire ce qu'on a fait ce soir. Ce soir, même si on égalise, c'est comme une défaite."

"Je ne comprends pas. C'est dommage parce qu'à domicile ça doit être notre maison, ça doit être là où les équipes doivent nous craindre, et elles arrivent là et ce sont elles qui se sentent à la maison."

"Si j'avais les solutions je les donnerais. Maintenant il faut se concentrer sur Montpellier qui arrive puis un gros match contre Paris. Il faut se vider la tête. Au football faut pas se prendre la tête. Il faut qu'on soit soudé et il faut qu'on ait tous le même objectif."