Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - Luiz Gustavo : "Si on ne comprend pas qu'on n'est ni Paris ni Barcelone..."

lundi 1 octobre 2018 à 11:50 Par Tony Selliez, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

L'OM vient de subir à Lille sa troisième défaite en quatre matchs, toutes compétitions confondues. Le milieu de terrain brésilien Luiz Gustavo veut retrouver le collectif qui a fait la force de l'équipe la saison passée.

Le brésilien Luiz Gustavo après la défaite de l'OM (3-0) à Lille ce week-end
Le brésilien Luiz Gustavo après la défaite de l'OM (3-0) à Lille ce week-end © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Les lendemains de défaite sont souvent plus durs qu'ailleurs à Marseille. Et après un nouveau revers à Lille (3-0) dimanche, les joueurs marseillais espèrent plus que jamais stopper au plus vite l'hémorragie. C'est leur troisième défaite en quatre matchs, après celles subies face à Francfort en Europa League (1-2), puis à Lyon (2-4). Le dénominateur commun ? L'OM encaisse beaucoup trop de buts cette saison.

Amavi et Caleta-Car suspendus, Rami blessé, Sanson forfait lui aussi. Rudi Garcia n'était pas épargné avant ce match au stade Pierre Mauroy. Le secteur défensif de l'OM, déjà en grande difficulté depuis le début de saison, était encore à reconstruire complètement. Alors, l'entraîneur a bricolé : une charnière Kamara/Luiz Gustavo, Sakaï dépannant à gauche et Bouna Sarr dans le couloir droit. Mais évidemment, une équipe qui coule défensivement, ce n'est pas une ligne de quatre qui est en cause, mais bien l'ensemble du bloc.

"Des buts, on va encore en prendre si on ne comprend pas qu'on a besoin de faire plus défensivement, et plus collectivement. L'OM est une équipe qui a besoin de travailler plus que les autres. Si on ne comprend pas qu'on n'est pas Paris, qu'on n'est pas Barcelone, et qu'on a besoin de travailler plus, ça va être difficile." Luiz Gustavo

Trop d'espaces entre les lignes ? À Lille, l'OM a aussi longtemps évolué sans son stratège, Dimitri Payet ressentant apparemment une gêne depuis le match face à Starsbourg. "Il ne  s'est pas entraîné", explique ainsi Rudi Garcia. Mais le manque flagrant de liant entre les lignes a sauté aux yeux comme rarement.

"Parfois on manque de cohésion, de liant entre la défense et le milieu de terrain et le milieu de terrain et l'attaque. Il va falloir trouver une meilleure relation dans l'équipe." Bouna Sarr

Mais le problème pointé du doigt par Luiz Gustavo, suspendu à Nice après un nouveau carton jaune à Lille, est plus grave encore : le brésilien souligne le manque d'implication collective, des efforts que les joueurs faisaient la saison dernière et sur lesquels ils fermeraient parfois les yeux aujourd'hui.

"On ne fait pas tous les efforts pour les autres. on doit le comprendre le plus vite possible pour changer cette situation. On a besoin de "garder les pieds dans la terre". On n'a ni Cristiano Ronaldo ni Messi dans notre équipe. C'est pour ça qu'on doit jouer collectivement." Luiz Gustavo

Il n'y a évidemment pas péril en la demeure. Le début de saison reste honnête, ni flamboyant ni catastrophique, et les hommes de Rudi Garcia sont encore largement dans les temps de leurs objectifs de fin de saison. Les retours des suspendus, et bientôt ceux des blessés, vont apporter bien plus de solutions à moyen terme. 

En attendant, mieux vaudrait quand même négocier au mieux la semaine qui s'annonce : en Europa League, l'OM est déjà en ballotage défavorable à cause de sa défaite d'emblée contre l'Eintracht Francfort. Marseille joue jeudi chez les chypriotes de Limassol. Et dimanche, un nouveau faux pas contre Caen au stade Vélodrome deviendrait cette fois une faute de goût, comme une balle dans le pied.