Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Reprise de la Ligue 1 : objectif podium pour un nouveau cycle à l'OM

Après sa saison blanche ponctuée par le départ de Rudi Garcia, l'OM espère bien retrouver des couleurs. Mais il faudra composer avec les moyens du bord.

Jacques-Henri Eyraud (tout à droite), le président de l'OM, lors de la présentation de l'attaquant argentin Dario Benedetto
Jacques-Henri Eyraud (tout à droite), le président de l'OM, lors de la présentation de l'attaquant argentin Dario Benedetto © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Cinquième du championnat, mais surtout éliminé du premier tour à la fois de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et de la Coupe d'Europe, l'Olympique de Marseille a cumulé les déboires l'an passé. Résultat, le couperet est tombé pour le premier entraîneur de l'ère McCourt ; en deux saisons et demi, Rudi Garcia n'a même jamais réussi à ramener l'OM sur le podium. Échec. Siège éjectable. Rudi Garcia a été remplacé par André Villas-Boas pour redonner du souffle à l'équipe. Problème : après près de 200 millions d'euros investis depuis deux ans et demi sur le marché des transferts, le robinet est maintenant coupé.

L'objectif n'a pas changé, alors que le nouvel entraîneur doit composer avec une marge de manoeuvre financière très réduite.

"On est là pour faire partie du peloton de tête en Ligue 1. Ce que je voudrais, c'est qu'on retrouve du plaisir. On est sur le bon chemin. Je vois une ambition réelle, de la part du staff et des joueurs. Donc on va faire mieux que la saison passée, et si on arrive à atteindre le podium, on sera satisfait. très satisfait même". Jacques-Henri Eyraud, président de l'Olympique de Marseille

Pour l'instant, deux recrues seulement, et çe ne devrait plus bouger a priori : un défenseur espagnol Alvaro Gonzalez, et un buteur argentin Dario Benedetto qui va jouer en Europe pour la première fois de sa carrière à 29 ans.

Il y a en revanche beaucoup plus de départs, surtout celui de Mario Balotelli qui ne sera resté que 6 mois.. et le transfert également du combattant Lucas Ocampos parti en Espagne. L'OM s'est aussi délesté de plusieurs gros salaires et de joueurs qui étaient cantonnés au placard : Rolando, Abdennour ou encore Hubocan.

"Evidemment cette première année est un peu plus difficile, pour bâtir une équipe. Malgré nos difficultés sur le mercato, on a bien géré. On a pris un défenseur central et un attaquant de pointe, 2 joueurs d'expérience, des profils que je cherchais. A ces postes, je voulais des joueurs expérimentés. Donc, voilà une saison difficile, mais on a de la qualité avec cet effectif, et si on ne perd pas de nouveau joueur d'ici la fin du mercato, on a les moyens de finir sur le podium" André Villas-Boas

Sur le papier, le groupe actuel paraît court pour jouer dans la cour des grands, mais l'OM de Steve Mandanda -qui a retrouvé le brassard de capitaine- doit de toute façon se racheter de sa saison blanche. Sans Coupe d'Europe. Profil bas, mais ambitieux, l'OM de Villas-Boas devrait donc puiser dans ses réserves pour se refaire une santé. Une cure de jouvence nécessaire, mais un sacré pari pour espérer retrouver la Ligue des Champions.

"Quand on regarde l'équipe l'équipe qu'on a aujourd'hui, quand on regarde les noms, on a quelque chose d'intéressant. En nombre, on est peut-être un peu juste, même s'il n'y a pas de Coupe d'Europe cette saison. On peut espérer faire une bonne saison. Moi je crois vraiment en ce groupe. En tout cas, même si on doit faire preuve d'humilité, un club comme Marseille doit avoir de l'ambition. On a fait une saison dernière très difficile, on se doit de faire mieux, on va tout donner" Steve Mandanda

Ce samedi, pour lancer sa saison, l'OM reçoit le Stade de Reims (17h30) au Vélodrome.