Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

OM - Rudi Garcia menacé ? "Tant qu'on s'en prend à moi, c'est très bien" répond le coach

vendredi 21 décembre 2018 à 15:48 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

L'OM espère toujours voir le bout du tunnel. Ce samedi à Angers ? Il serait temps, juste avant la trêve hivernale. Car si Marseille reste en course pour le podium, le club est déjà éliminé et de la Coupe d'Europe et de la Coupe de la Ligue. De quoi menacer le poste de Rudi Garcia ?

Rudi Garcia avant Angers / OM
Rudi Garcia avant Angers / OM © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

L'OM est en danger à Angers, ce samedi soir !  C'est le dernier rendez-vous de l'année, avant la trêve de Noël. Et mieux vaudrait aux hommes de Rudi Garcia ne pas se louper. Marseille reste sur une série noire toutes compétitions confondues, la dernière mercredi au stade Vélodrome en coupe de la Ligue (élimination par Strasbourg)  Pour l'instant, les hommes de Rudi Garcia sont sixièmes, à cinq longueurs de Lyon et du podium, mais avec deux matchs en retard (OM / Bordeaux et le déplacement à Saint-Etienne). Alors, le coach de l'OM joue-t-il sa place sur ce dernier match de 2018 ?

"Menacé ? Ce n'est pas important ça. Je fais mon travail de mon mieux, comme la saison dernière, et comme partout où je suis passé. Quand c'est facile, c'est facile d'être coach, et notamment à l'Olympique de Marseille. Enfin, si j'avais choisi la facilité, je ne serais pas venu où je suis. Je sais où je suis, c'est un des grands clubs français, on a envie de le ramener en Ligue des Champions et ce sera notre objectif de fin de saison. Donc ce n'est pas parce qu'on a une période un peu difficile, qu'on va baisser les bras ou ne plus être combatif." Rudi Garcia

L'entraîneur marseillais choisit cette fois, justement, de tout focaliser sur lui, comme pour montrer à son groupe qu'il le protège, qu'il est prêt à prendre seul les coups alors qu'il n'a pas hésité ces dernières semaines à pointer lui-même du doigt ses joueurs, notamment les plus jeunes de ses recrues.

"Tant qu'on s'en prend à moi, c'est très bien, laissez les joueurs tranquilles parce que eux, ils ont besoin de confiance. Moi j'ai les épaules larges, j'ai de l'expérience, ce n'est pas un souci."