Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Pablo Correa : "Mon équipe ne fait pas le maximum et c'est gênant"

lundi 23 avril 2018 à 22:59 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

A la veille de recevoir Reims, la meilleure cylindrée de Ligue 2, assurée de la Ligue 1, ce mardi, à 20h, pour la 35e journée, l'entraineur de l'AJ A (11e) Pablo Correa demande à son équipe "une réaction", après une série inattendue de quatre défaites sur ses cinq derniers matches.

Pablo Correa songeur sur le comportement de son équipe, qui reste sur trois défaites
Pablo Correa songeur sur le comportement de son équipe, qui reste sur trois défaites © Maxppp - Alexandre MARCH

Auxerre, France

Pablo Correa, on vous imagine peu content des performances de votre équipe ?

Le problème n'est pas de savoir si je suis content ou pas, j'espère que le groupe est conscient de la situation. Quand les défaites s’enchaînent, il faut avoir une vision réaliste de notre situation. Où je ne suis pas content c'est qu'on peut perdre des matches, mais la façon de les perdre en est une autre. On n'a pas fait le nécessaire et quand on ne fait pas le nécessaire, on a du mal à l'accepter.

"Il ne faut pas changer les joueurs mais changer cette attitude"

On a l'impression que vous ne reconnaissez plus trop votre équipe, vos joueurs, par rapport à il y a encore un mois et demi ?

Ce n'est pas un problème de reconnaissance, mais probablement de méconnaissance.  Au-delà de ça, c'est toujours la sensation de ne pas faire le maximum. Je sens que mon équipe ne fait pas le maximum et c'est gênant. On va aller vers le changement d'éléments car il nous faut une réaction, quoi qu'il en soit. Je veux que le groupe soit conscient que ce n'est pas avec cette attitude-là que l'on gagnera, pas des matches, mais des choses à apporter pour l'avenir.

Le football d'aujourd'hui ne pardonne pas. Avant, il y a très longtemps, peut-être que le foot se jouait moins vite, il y avait moins de vitesse. On pouvait peut-être équilibrer différemment. Aujourd'hui, le foot de haut niveau est rempli de vitesse, d'impact, de physique. Et dans ce domaine-là on est dans la suffisance par moment et dans l'insuffisance physique. Il ne faut pas changer les joueurs mais changer cette attitude. Et ce qui me déçoit c'est que l'on a des joueurs qui ont eu moins de temps de jeu et qui devraient être frais pour montrer des choses... Car il y a beaucoup plus qu'un résultat d'un match qui se joue aujourd'hui.

Pablo Correa: "Je veux une équipe qui ose, qui ait de l'allant"

"On laisse des points contre des équipes qui ne nous sont pas, à la base, supérieures" 

Vous expliquez que ce qui vous gêne le plus, ce sont les joueurs qui ont moins de temps de jeu et qui vous déçoivent. Qu'est-ce qui fait qu'ils n'apportent pas suffisamment ?

Quand je dis qu'on joue plus qu'un match d’aujourd’hui l'avenir... Quand vous faites des changements et qu'on n'arrive pas à avoir des résultats, on donne des certitudes sur les joueurs quand l'équipe gagnait. Et le but, c'est de bousculer la hiérarchie, déjà ici, à l'intérieur. Il n'y a rien de pire pour un entraîneur de faire une équipe par défaut. Et probablement que certains joueurs se contentent de jouer par défaut. Et dans la préparation de mon groupe, je ne peux accepter d'avoir des joueurs qui se contentent d'être titulaires une ou deux fois par défaut. Si on veut grandir en tant que groupe, il faudra trouver un allant qui vient de l’intérieur et pas de l'adversaire. En ce moment, on laisse des points contre des équipes qui ne nous sont pas, à la base, supérieures. Et je ne l’accepterai jamais.

"Jouer libéré, c'est avoir de l'allant"

La venue de Reims, le champion de L2, et assuré de monter en L1, est-ce une bonne chose pour se relancer ?

J'ai toujours pensé que rejouer de suite, c'est positif. Ça évite de galérer après une défaite, mais même d’enchaîner après une victoire. On joue le plus gros du championnat, une équipe qui a survolé le championnat. Peu importe quel est notre état aujourd'hui, ce que l'on est capable de mettre face à cette adversité-là. Je veux une équipe conquérante, qui ose. _Car il n'y a pas de raison que l'on joue avec des moyens restreints surtout que l'on peut jouer très très libéré. Mais jouer libéré, c'est avoir de l'allant, ce n'est pas se dire : il n'y a plus d'efforts à faire. Au contraire. Mon énergie, aujourd'hui, elle est surtout de sortir de ce moment-là car ce n'est pas bon, ni pour le groupe, ni pour le club, de se construire sur des défaites. Et il ne faut pas se dire, « ce n'est pas grave de terminer ainsi et on recommencera la saison prochaine ». Non, non. C'est vrai que l'_on commence toujours une saison d'une feuille blanche mais le crayon il est plus ou moins abîmé. Et je ne veux pas que le crayon il soit abîmé ! »

Composition probable de l'AJ Auxerre

Boucher - Arcus, Adéoti (cap), Ndicka, Youssouf - Sakhi, Touré, Fomba - Sangaré, Bizet, Philippoteaux.

  • AJA-Reims est à vivre en intégralité sur France Bleu Auxerre dès 19H45.