Football DOSSIER : Toute la saison 2016-2017 de l'ASNL en Ligue 1

Pablo Correa s'exprime sur l'eventuelle vente de l'ASNL à des investisseurs chinois

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine samedi 5 novembre 2016 à 0:45

Pablo Correa, l'entraîneur de l'ASNL avant le match du LOSC
Pablo Correa, l'entraîneur de l'ASNL avant le match du LOSC © Maxppp - Maxppp

Lors de la conférence de presse avant le match Monaco - AS Nancy Lorraine, l'entraîneur Pablo Correa a accepté de parler de la reprise prochaine du club par des investisseurs chinois, polonais et français.

L'AS Nancy Lorraine a beaucoup fait parler d'elle cette semaine et pas forcément pour son déplacement périlleux en terre monégasque à l'occasion de la 12e journée de Ligue 1. Non, c'est bien pour le compromis de vente signé entre Jacques Rousselot et un conglomérat chinois que l'on a parlé de Nancy. De nouveaux investisseurs étrangers qui voudraient faire de l'ASNL une "place forte du football français" selon le président nancéien.

Au moment de répondre, l'entraîneur nancéien se veut d'abord prudent :

Mon expérience dans le football me fait me conduire avec une certaine prudence parce qu'on doit se fixer dans le présent avec de penser à l'avenir [...] Le club est dépendant de son présent et si on va voir la lumière plus loin que prévu, l'obscurité peut nous rattraper."

Il est intéressé

Pablo Correa dit ne pas être dans le déni mais veut se concentrer sur les matchs qui vont venir, à commencer par Monaco. Mais en reposant la question, l'entraîneur nancéien se dit partant pour un projet ambitieux avec les nouveaux investisseurs dont il dit ne rien connaître :

Vous imaginez bien que si le projet de Nancy m'intéressait avant, si on a des moyens, forcément ça va m'intéresser. Après le projet se fera ou pas, avec moi ou pas. Je pense que j'ai montré ma fidélité au président, au club [...] Aujourd'hui, on ne connaît pas le projet, je pourrai peut-être en parler plus tard mais pas aujourd'hui."

Les fuites dans la presse ont-elles perturbé le groupe pendant la semaine ? Pablo Correa estime que non. Il n'y a pas eu de discussions entre joueurs ou avec le staff au sujet du futur du club selon l'entraîneur, fidèle compagnon de route de Jacques Rousselot.

Pablo Correa ne s'échappe face aux questions extra-sportives et est même prêt à relever le défi qui sera peut-être celui de l'ASNL prochainement. Jacques Rousselot a révélé les ambitions des repreneurs : une qualification en Ligues des Champions d'ici 3 ou 4 ans. Ce n'est pas impossible estime Pablo Correa :

Ce n'est pas quelque chose qui me fait peur. On est passé tout près sans l'avoir annoncé (en 2008). Et en même temps, je me dis : pourquoi attendre trois ou quatre ans ?"

Il faudra d'abord se sortir de la zone rouge en Ligue 1, un préalable à un avenir éventuellement doré.