Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de galettes-saucisses, ni de vente de boissons à emporter dans les bars autour du Roazhon Park ce samedi

-
Par , France Bleu Armorique

Pour faire respecter la distanciation sociale sur la voie publique aux abords du Roazhon Park, la Ville de Rennes a pris un arrêté jeudi pour interdire la présence de stands de galette-saucisse ce samedi. Les bars situés route de Lorient et alentours ne pourront pas faire de vente à emporter.

Un supporter rennais tient à la main une galette-saucisse (nature) et une barquette de frite
Un supporter rennais tient à la main une galette-saucisse (nature) et une barquette de frite © Maxppp - Thomas Brégardis/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

L'odeur si grisante et symbolique des soirs de match au Roazhon Park ne flottera pas samedi pour la réception de Montpellier (2e journée de L1). Les stands de galette-saucisse n'ont pas été autorisés à se rendre aux abords du stade pour la rencontre, suite à un arrêté pris jeudi par la ville de Rennes. Un arrêté qui interdit également aux bars les plus proches du Roazhon Park de pratiquer la vente de boissons et de nourriture à emporter, de deux heures avant la rencontre jusqu'à une heure après le coup de sifflet final.

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Un arrêté globalement bien compris par les commerçants, comme Mickaël, patron du bar La Planque : "C'est sûr que ces mesures sont un peu contraignantes, après on ne va pas se plaindre, il y a d'autres villes où ils ne peuvent pas servir d'alcool, où les matchs sont à huis-clos... C'est comme ça, on fait avec. Après le plus dur ce sera quand même de contrôler qu'il n'y a pas une ou deux personnes qui quitte le bar avec son verre."

Yohann tient lui habituellement un stand de galette-saucisse "Au plaisir du breton" route de Lorient. Sa venue est interdite samedi. Il comprend, d'autant plus avec le faible nombre de spectateurs prévus : "En effet je suis pas sûr qu'il était jouable de bien faire respecter la distanciation physique dans la queue. Après, d'habitude on est une dizaine de stands autour du stade, et on fait parfois des mauvaises recettes quand il y a 30 000 personnes. Alors, 5000...."

Gisèle, l'emblématique patronne du Football Bar depuis 35 ans, ne se leurre pas quant à une reprise normale de son activité de soir de match : "Il faudra attendre au moins 2021 ! Je vais être comme les politiques : si chacun respecte les normes, on devrait arriver à gérer la situation !" assure-t-elle dans un sourire.

Mais tous ne sont pas aussi souriants face à cette situation. Dans un autre bar concerné par ces mesures, on nous a confié une forme d'incompréhension. "Si les gens ne peuvent pas prendre une bière et l'emporter, ça veut dire que tout le monde va essayer de se masser à l'intérieur du bar ?" se demande une barmaid, qui préfère rester anonyme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess