Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Pascal Dupraz : "Il y a des fourvoyeurs du TFC, le Président Sadran mène sa barque comme il l'entend"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le coach actuel du Stade Malherbe de Caen prend la défense de son ancien patron. En marge du match contre Nancy, l'ancien entraîneur du TFC s'en prend à ceux qui voudraient du mal au club. En ligne de mire : le site lesviolets.com.

Pascal Dupraz en conférence de presse
Pascal Dupraz en conférence de presse © Radio France - DR

Toulouse, France

Depuis dimanche 1er décembre, le TFC est lanterne rouge de Ligue 1. La situation est grave, encore plus grave que d'habitude même si on est habitué à voir le club défendre son existence dans le championnat élite. Pour preuve, c'est la première fois depuis quinze ans que Toulouse est dernier du championnat en cours de saison. Le Téfécé n'a pris que 12 points lors de ces 15 premières journées . L'effet Antoine Kombouaré, venu pour remplacer Alain Casanova, n'a pas eu lieu. Le nouveau coach a perdu cinq de ses  six matches de Ligue 1 sur le banc du TFC. Aucun entraîneur n'a fait pire dans l'histoire du club.

"Il y a des fourvoyeurs du TFC, d'abord un site qui se revendique supporteur"

Et c'est l'ancien entraîneur du club, Pascal Dupraz, qui s'est exprimé sur le sujet hier soir en direct sur Canal+ Sport. Après la victoire de son nouveau club le Stade Malherbe de Caen contre Nancy (1-0) en Ligue 2, le Haut-Savoyard a été interrogé sur la situation des Toulousains dans le Late Football Club. Fidèle à sa réputation d'homme à punchlines, il a défendu son ancien Président Olivier Sadran : "C'est très difficile de parler d'un club que je respecte au plus haut point et avec lequel j'ai beaucoup d'affinités encore, notamment le Président Sadran". Et Pascal Dupraz va beaucoup plus loin en dédouanant l'actuel direction et en accusant certains médias qui suivent le club : "Il y a des fourvoyeurs du Téfécé, en premier duquel je voudrais citer un site qui assassine en permanence le club et qui se revendique être un supporteur. Quand on est supporteur on ne fait pas qu'assassiner". Ceux qui suivent même de loin l'actualité du TFC auront compris que Pascal Dupraz désigne le site lesviolets.com, un site de supporteurs du TFC objectivement fâché avec les dirigeants.

Dupraz en avocat du Président Sadran : "C'est lui qui décide, c'est lui qui paye"

Pascal Dupraz est l'auteur de la folle remontée des Violets lors de la saison 2016-2017 (ndlr : et du discours offensif prononcé devant ses joueurs avant le dernier match, celui du maintien, contre Angers) mais son aventure n'avait pas duré. Face au difficultés sportives rencontrées la saison suivantes et alors que le club pointait à la 19ème place, il s'était entendu avec la direction du club pour mettre un terme à son contrat. Pascal Dupraz, fâché avec les supporteurs, ne garde aucune amertume. Bien au contraire il soutient haut et fort le patron et propriétaire du TFC Olivier Sadran : "Ca fait quinze ou seize ans que le Téfécé est en Ligue 1 et ça c'est factuel. Il n'y a pas beaucoup de club en Ligue 1 qui peuvent prétendre à cette longévité. Il se trouve que le Président Sadran mène sa barque comme il l'entend. Chaque année ça lui coûte de l'argent. C'est lui qui décide puisque c'est lui qui paye".

Contacté par France Bleu Occitanie, le site lesviolets.com  se dit "surpris" et évoque une sortie "déplacée" de la part de Pascal Dupraz. Pour Jean-Baptiste Jammes, "chacun doit rester à se place" et il pointe du doigt la "mémoire sélective de Pascal Dupraz qui oublie que ces mêmes supporteers l'ont soutenu corps et âme lors de son arrivée". Encore un épisode...qui va améliorer les relations du club avec ses supporteurs...

Précision sémantique et grammaticale : le mot "fourvoyeur" n'existe pas dans la langue française. Le verbe fourvoyer signifie tromper quelqu'un en le détournant du bon chemin. Le coach du Stade Malherbe a peut-être doute voulu dire "fossoyeur" pour dire que certains voulaient la fin du club.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu