Football

Patrice Garande invité d'Allo Malherbe en direct de la Foire de Caen

Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 19 septembre 2016 à 7:00

Patrice Garande est l'invité d'Allo Malherbe ce lundi 19 septembre.
Patrice Garande est l'invité d'Allo Malherbe ce lundi 19 septembre. © Radio France - Boris Letondeur

L'entraineur du Stade Malherbe de Caen Patrice Garande est l'invité d'Allo Malherbe ce lundi 19 septembre de 18h10 à 19h sur France Bleu Normandie. L'émission se tiendra en public depuis l'Espace studio France Bleu au sein de la Foire de Caen au Parc des Expositions.

Le Stade Malherbe de Caen vient de recevoir une correction (0-6) du Paris Saint-Germain, quadruple champion de France, à l'occasion de la 5ème journée de Ligue 1. L'entraineur de l'équipe normande Patrice Garande a endossé la responsabilité de cette déculottée, la pire défaite de l'histoire du club à domicile. Il vient ce soir expliquer les raisons de ses changements tactiques face au PSG. On verra aussi comment il perçoit les deux déplacements de cette semaine, à Angers et Bordeaux, et plus largement, la suite de la saison malherbiste.

Actuel 14ème de Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen a enregistré deux victoires depuis le début de la saison, à domicile, contre Lorient (3-2) et Bastia (2-0). Il s'est incliné à trois reprises, à Lyon (0-2), Rennes (0-2) et contre le Paris Saint-Germain (0-6).

43% de victoires avec le SMC

Patrice Garande entame sa cinquième saison sur le banc rouge et bleu en tant qu'entraineur principal. Cela dit, ça fait bien plus longtemps que l'ancien goleador d'Auxerre est dans les organigrammes du club normand : plus de 20 ans ! Adjoint de Pierre Mankowski en 1995, puis de Guy David, Gabriel Calderon et Pascal Théault, qui finit par s'en séparer en 1998. Patrice Garande rebondit un an plus tard à Cherbourg, qu'il fera accéder au National en 2002.

Il revient ensuite à Caen, en 2005 pour épauler Frank Dumas, jeune retraité et entraineur inexpérimenté. Après 7 ans dans l'ombre de l'ancien défenseur, c'est lui qui est nommé entraineur principal avec depuis un bilan positif. En 167 matchs à la tête du SMC, il comptabilise 43% de victoires, deux montées en Ligue 1, une descente et deux maintiens consécutifs, ce qui n'était plus arrivé depuis vingt ans. Il a aussi amené le club à la 7ème place de Ligue 1 l'an dernier, ce que personne n'avait réalisé depuis 1992. Ces résultats plus que satisfaisants ont poussé les dirigeants du club à prolonger son contrat jusqu'en juin 2018.

Partager sur :