Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Patrick Vieira : "Je continuerai à marcher la tête haute"

-
Par , France Bleu Azur

La défaite 6-2 sur la pelouse du Bayer Leverkusen jeudi était forcément encore dans les têtes et au cœur des discussions ce samedi pour la traditionnelle conférence de presse avant le match face à Lille dimanche. "On a pris une claque" reconnait Patrick Vieira.

Patrick Vieira en conférence de presse au centre d'entraînement de l'OGC Nice.
Patrick Vieira en conférence de presse au centre d'entraînement de l'OGC Nice. - Maxppp

"On doit trouver les bons mots pour se relever." A quelques heures de recevoir le Losc, les Aiglons de Patrick Vieira sont encore groggy après la claque reçue jeudi soir dans la BayArena de Leverkusen. "C'est une défaite très difficile à digérer," confirme l'entraîneur du Gym. "Mais mon groupe a du caractère, de la personnalité. On va relever les manches pour aborder le match de Lille avec ambition."

Si tout n'est pas à jeter concernant cette première en Europe sur un banc pour le caoch niçois, l'ampleur de la défaite ne passe pas. "On a lâché après le 3e but. C'est ça qu'on ne peut pas accepter. Mais j'en ai connu des défaites comme celle-là. Dans le derby de New-York par exemple (défaite 4-0 avec New York City face aux Red Bull, ndlr). Je continuerai à marcher la tête haute. On ne va pas changer notre philosophie ou notre jeu du jour au lendemain."

On ne peut pas se cacher derrière l'inexpérience 

Un peu plus tôt, c'est Morgan Schneiderlin qui était face aux journalistes pour un quart d'heure d'auto-critiques. "C'est très difficile à avaler. On est très triste. On ne peut pas se cacher derrière l'inexpérience. L'équipe était prête. On n'a pas le droit de lâcher comme ça. On aurait dû faire mieux. Moi le premier."

Le milieu niçois est aussi revenu sur cette perte de balle dans sa propre surface, après une relance ratée de Walter Benitez, qui a entraîné le troisième but et condamné les espoirs niçois. "Je laisse les gens parlé. Walter continuera de me passer des ballons. J'aurais dû mieux faire moi aussi. On ne va pas renier le jeu que souhaite mettre en place le coach.

La réception de Lille comme thérapie

La réception de Lille dimanche à l'Allianz Riviera est en tout cas la meilleure thérapie possible. "L'humeur de tout le monde va changer si on gagne dimanche," confirme Morgan Schneiderlin. "Ce n'est pas encore le tournant de la saison mais c'est un match très important." Quatrième de Ligue 1 à quatre points des Dogues, avant cette 8e journée, les Aiglons grimperaient sur le podium en cas de victoire dimanche. Un bon moyen, en effet, de passer à autre chose.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess