Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pau : retour au terrain pour les jeunes footballeurs des Bleuets

-
Par , France Bleu Béarn

Depuis une semaine le club de foot des Bleuets de Pau et l'académie du Hameau se sont associés pour permettre aux jeunes des deux clubs de revenir s'entraîner sur les terrains. Pas encore vraiment du foot, même si ça commence à y ressembler.

Tous les soirs de la semaine le jeunes des Bleuets et de l'académie de foot du Hameau sont de retour à l'entraînement.
Tous les soirs de la semaine le jeunes des Bleuets et de l'académie de foot du Hameau sont de retour à l'entraînement. © Radio France - Damien Gozioso

Le terrain de foot des Bleuets, avenue de Buros à Pau, a retrouvé un semblant de normalité depuis quelques jours. Chaque soir, des jeunes du club et de l'académie de foot du Hameau y sont de retour à l'entraînement. Cela se fait en nombre limité (sur inscription), et dans le respect de consignes strictes, mais tout le monde y trouve son compte.

Plaisir retrouvé

Pour l'instant il n'y a pas encore de contacts, les jeunes ont surtout le droit à des exercices de conduite de balle, mais ça leur va bien. "Ça fait du bien de revenir", "on est devenu trop nuls", "on va pouvoir perdre les kilos qu'on a pris"... Autant de plaisanteries et de chambrages, signe du plaisir retrouvé par tous les jeunes footballeurs. Le temps du confinement a paru très long à certains.

José Torres, président du club des Bleuets : "Aujourd'hui on a une réponse"

Côté éducateurs, ce plaisir est partagé. "Ils avaient du gaz à lâcher", sourit Thierry, un des éducateurs de l'académie, qui s'occupe ce soir là d'un groupe de moins de 13 ans. Avec environ un éducateur pour trois enfants, l'attention est maximale, pour expliquer les exercices comme lors d'un entraînement classique, mais aussi pour s'assurer du respect des gestes barrières. "Ils ont bien compris, ça a été tellement répété qu'ils ont intégré tout ça, maintenant ils s'amusent, c'est top", assure l'éducateur.

Dans ces entraînements, pas encore de passes ou de contacts.
Dans ces entraînements, pas encore de passes ou de contacts. © Radio France - Damien Gozioso

Matthieu Rabby, président du District foot 64 : "Vigilant pour que l'organisation de la reprise soit la plus souple possible pour les clubs"

Durant la coupure, le district de football des Pyrénées-Atlantiques a continué d'accompagner les clubs, de répondre aux interrogations, il participe également à la relance, grâce au fond national de solidarité de la FFF, doté pour chaque club à hauteur de 10 euros par licence. Maintenant le président Matthieu Rabby attend la reprise des compétitions.

France Bleu Béarn : Où en est-on réellement de la reprise du foot ?

Matthieu Rabby : Aujourd'hui, la pratique du sport collectif est toujours officiellement interdite. Il n'est pas possible de faire un match de foot ou de réaliser un entraînement "classique", en revanche le Ministère des sports et la Fédération Française de Football (FFF) se sont entendus pour faire parvenir aux clubs un guide de reprise d'activité avec des procédures strictes : arriver en tenue, pas de passage aux vestiaires, pas de douche après l'entraînement, un ballon par personne, uniquement des exercices individuels. La DTN (direction technique nationale, NDLR) a fait fort en proposant 300 à 400 exercices pour pouvoir faire des entraînements de 45 minutes. C'est une première étape, on est impatient d'avoir des nouvelles définitives sur une reprise quasi-normale, pour enfin refaire de vrais entraînements et des matchs. Voir que les bars, les restaurants et leurs terrasses se repeuplent, ça signifie qu'on doit pas en être loin.

En coulisses, il faut s'activer parce que la crise sanitaire a laissé pas mal de choses en suspend ?

D'une certaine manière on a eu plus de temps pour préparer la prochaine saison puisqu'en temps normal les saisons se terminent début ou mi-juin. On va être très vigilants pour que l'organisation de la reprise soit la plus souple et la plus facile possible pour les clubs qu'on accompagne. On a déjà rouvert l'engagement des licences, l'engagement des clubs va suivre... Sans retour de manivelle de l'épidémie, on espère que les seniors pourront reprendre la compétition fin août ou début septembre avec les tours de Coupe de France, pour les plus jeunes on va laisser du temps et de la marge de manœuvre avec un retour du championnat début octobre. Ça pourrait aussi laisser le temps d'ici là à ces clubs d'organiser quelques manifestations ou tournois, des choses qu'ils n'ont pas pu faire ces derniers mois.

La nouveauté de la rentrée, ce sera aussi la montée en Ligue 2 du Pau FC, ça peut avoir un effet locomotive sur le foot dans le département ?

Le Pau FC devient 2e club de Nouvelle-Aquitaine, ex-æquo avec Niort, et derrière Bordeaux, ce n'est pas rien sur un territoire aussi vaste, sur environ 1500 clubs, et en plus c'est historique. Donc ça sera une locomotive et plus que cela, une attraction, une force de rayonnement, on l'a déjà vu lors des matchs de Coupe de France contre Bordeaux et PSG... Ce serait super que ce public là revienne cette saison voir les matchs à domicile, le samedi soir à 19 heures, des matchs comme Toulouse - avec un doute encore -, mais aussi Auxerre, Sochaux ou Nancy, des grands noms du foot français. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu