Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Philippe Saint-André (Montpellier) : "J'ai vu ma femme un jour sur les dix-huit derniers"

-
Par , France Bleu Hérault

Alors qu'il vient d'obtenir le maintien du MHR, une semaine après le sacre européen en finale de la Challenge Cup, le manager héraultais Philippe Saint-André se tâte à poursuivre l'aventure sur le banc du MHR. En attendant, il évoque sa fierté du travail accompli.

Philippe Saint André hésite à continuer d'entraîner le MHR
Philippe Saint André hésite à continuer d'entraîner le MHR © AFP - Thierry Breton

Philippe Saint-André a pris le MHR au lendemain d'une défaite contre Toulouse, début janvier, qui a entraîné l'éviction de Xavier Garbajosa. L'ancien sélectionneur avait pour mission de soigner et de sauver une équipe mal en point. S'il a débuté par cinq revers, le coach est tout de même parvenu à redresser la barre. À l'arrivée : huit succès et huit défaites en Top 14, un maintien lors de l'avant dernière journée et un sacre en finale du Challenge Européen.

PSA : la métamorphose du MHR

"Même si beaucoup de gens pensent que je suis un entraîneur très moyen, ça ne m'était jamais arrivé de perdre cinq matchs d'affilée. Et quand je prends l'équipe, on perd cinq matchs d'affilée. D'un point, de deux points. Cela a été compliqué. Mais d'abord, je n'ai pas paniqué. Et ensuite, j'ai essayé d'être très positif. Ça a tourné. Là, on se sauve et en plus, on est champions d'Europe. Enfin, de l'Intertoto. Et on est qualifié pour la grande Coupe d'Europe. Bravo à mes joueurs. Bravo à mon staff, parce qu'ils n'ont pas eu un jour off depuis vingt ou vingt-cinq jours." 

"Et je suis très content pour ce club, qui est un vrai club de rugby, avec de vraies valeurs. Le scénario est magnifique. Je n'ai jamais eu autant de messages après la victoire en Coupe d'Europe, de toute ma vie. Même des mecs qui m'avaient dit qu'ils ne supporteraient jamais le MHR, ils étaient à 200% derrière nous, lors des derniers matchs et lors de cette finale contre Leicester."

PSA : "Je suis très content pour ce club"

PSA : entraîneur la saison prochaine ? 

Lorsqu'il a pris les commandes de l'équipe, le directeur du rugby du MHR Philippe Saint-André avait annoncé la couleur. Il ne s'agissait que d'un intérim. Seulement, face au succès de son management et au lendemain du maintien acquis en Top 14, PSA s'interroge. Le président Mohed Altrad souhaiterait qu'il continue à entraîner sa formation

"C'est le président qui l'a annoncé. Moi, je n'ai encore rien décidé et rien signé. Je suis d'abord content que Olivier Azam ait resigné deux ans et que Jean-Baptiste Elissalde continue deux ans encore. Ils sont aussi le succès de ce groupe. Après, que j'ai repris énormément de plaisir à refaire du management et à remobiliser tout le monde, bien sûr ! Mais bon, j'ai vu ma femme un jour sur les dix-huit derniers. Donc on va voir. Je n'ai encore rien décidé".

PSA : "Moi, je n'ai encore rien décidé"

PSA : le coup de gueule

Il y un peu plus d'un mois, Philippe Saint-André fustigeait la décision de la Ligue Nationale de Rugby, qui souhaitait que le MHR rattrape des matchs en retard en milieu de semaine, alors que le calendrier était déjà serré pour Montpellier, toujours engagé en Coupe d'Europe. La cadence qui se dessinait inquiétait grandement le manager, déjà confronté à une cascade de soucis physiques au sein de son effectif. Les craintes se sont révélées fondées. 

"J'espère que plus jamais, plus jamais, dans le Top 14, une équipe devra jouer cinq matchs en 18 jours. C'est impossible dans notre sport. Aujourd'hui, je crois qu'on avait 27 joueurs valides dans l'effectif. Je ne me plains pas, parce que je suis très heureux et que je crois que ce qu'on a fait, c'est exceptionnel. Mais je le dis haut et fort : on ne se rend pas compte de l'état mental et physique quand on joue cinq matchs en 18 jours."

"Je ne veux pas faire d'erreur, mais je crois que j'ai 18 joueurs qui ont la saison terminée, avec des blessures entre trois et neuf mois. Je félicite mes joueurs. Je félicite mon staff. Ils ont bossé comme des fous pour qu'on ait des joueurs rétablis en finale. Le rugby est un sport magnifique, le Top 14 une compétition exceptionnelle. Mais la santé des joueurs doit être une des priorités".

PSA : "On ne se rend pas compte de l'état mental et physique"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess