Football

PHOTOS | Coupe de France : Granville reçoit Sarreguemines pour une place en huitièmes

Par Pierre Coquelin et Anthony Raimbault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 22 janvier 2016 à 23:33

Les dernières consignes du coach Johan Gallon avant d'affronter Sarreguemines
Les dernières consignes du coach Johan Gallon avant d'affronter Sarreguemines © Radio France - Pierre Coquelin

Pour la première fois de son histoire, l'US Granville (CFA2) va disputer les 16es de finale de la Coupe de France. Le dernier représentant normand dans la compétition reçoit Sarreguemines (CFA2). Le vainqueur de ce duel de petits poucets affrontera Bourg-Péronas (L2) au tour suivant.

En se qualifiant pour les 16es de finale de la Coupe de France, les Granvillais ont déjà écrit une des plus belles pages de leur histoire. Mais ils ne comptent pas s'arrêter là. A l'heure des derniers entraînements, Johan Gallon se montre très clair : "Tout le monde a envie. Tout le monde est déterminé". 

"C'est vrai que c'est plus compliqué de jouer une CFA2 qu'une Ligue 2, parce qu'en jouant une Ligue 2, il y a un exploit à faire, transmettre des sensations. Là, face à un adversaire du même calibre, le contexte est différent. Les valeurs se nivellent. Les deux équipes sont dans l'objectif de continuer l'aventure", explique l'entraîneur manchois.

Johan Gallon : "Je sens les joueurs concernés"

Une Coupe de France qui trotte dans tous les esprits à Granville. A tel point que les Manchois sont passés à côté de leur sujet le week-end dernier contre la réserve de Brest en championnat (défaite 3-1). Au grand dam de Johan Gallon. Le championnat, et la montée en CFA : c'est l'objectif principal du club. 

La réussite d'un groupe

"Faut mettre les mêmes ingrédients que contre Laval. Ne pas se poser de questions, être ensemble", confie le milieu de terrain Matthias Jouan. Après l' épopée quevillaise en jaune et noir en 2012, il espère revivre ces grands moment en bleu et blanc avec Granville. "ça se ressemble beaucoup. Au niveau des joueurs, on a un très beau groupe. Il y a une très bonne ambiance, on se tire tous vers le haut, il y a de la concurrence". 

Anthony Fournier a hâte d'être au coup d'envoi. "Il y a toujours une petite effervescence avec la Coupe. Même si c'est une CFA2, ils vont venir pour passer. Nous aussi on veut continuer l'aventure. ça va le faire", sourit le milieu de terrain, fils de Laurent Fournier, vainqueur de la Coupe de France en 1993 et en 1998 avec le PSG.  

"Faut mettre les mêmes ingrédients que contre Laval. Ne pas se poser de questions, être ensemble" - Matthias Jouan

Après Laval, c'est donc Sarreguemines, club de CFA2, qui se dresse sur le chemin des Normands. "J'ai des vidéos, des infos, des coachs qui les ont joués. Mais il faut surtout se concentrer sur notre performance", ajoute Johan Gallon. "J'ai confiance en mes garçons. Je sais où ils veulent aller. Après, ça reste un match de foot, mais il faudra mettre toute son envie", note l'entraîneur. 

Anthony Fournier : "Mettre de la folie"

"On est assez impatients de jouer. C'est quand même une place en huitièmes qui est en jeu. Quand on est amateur, c'est déjà une belle expérience", note Anthony Fournier. 

"Des ondes positives"

Granville et Sarreguemines qui connaissent déjà leur futur adversaire en huitièmes de finale. Il s'agit de Bourg-Péronas, club de Ligue 2, tombeur de Rennes (L1) en 16es. 

"Faut pas penser à l'après. ça reste Bourg-Péronas. ça aurait été Marseille, là, je pense que l'enjeu aurait été beaucoup plus dur pour certains et ça aurait mis peut-être un peu plus de pression" - Matthias Jouan

"On voulait tous Paris, Lyon, Marseille... Puis, on s'est tous dit : "Si on passe ce tour, on jouera Bourg-Péronas". Et après on verra", confie le milieu de terrain Anthony Fournier. Des joueurs qui souhaitent donc faire abstraction de ce tirage, pour vraiment se focaliser sur l'adversaire de ce samedi. 

"Faut pas penser à l'après. ça reste Bourg-Péronas. ça aurait été Marseille, là, je pense que l'enjeu aurait été beaucoup plus dur pour certains et ça aurait mis peut-être un peu plus de pression. Là, qui connaît, qui espérait jouer Bourg-Péronas ? Je pense qu'on est pas beaucoup. Mais on n'y est pas encore", explique Matthias Jouan. 

Matthias Jouan : "Ne pas penser à l'après"

Une vision partagée par le coach Johan Gallon. "On rêve tous de Ligue 1, de stades pleins. Là, ce n'est pas le cas. Mais si le destin est comme il est, c'est qu'il y a une raison. Déjà se concentrer sur le match contre Sarreguemines, et on verra par la suite. Mais, je sais pas, il y a des ondes positives. Il y a un destin qui se lève devant nous. Il va falloir le saisir à 100%", confie le technicien granvillais. 

Soirée foot sur France Bleu

Granville-Sarreguemines, 16es de finale de la Coupe de France, une rencontre à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie. Début de l'avant-match ce samedi à 17h30. Coup d'envoi à 18 heures. 

Le match sera suivi de la rencontre de Ligue 1 Montpellier-Caen dès 20 heures. 

Partager sur :