Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Portrait : Damien Comolli, élève de Wenger et futur homme fort du TFC

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors que le président du TFC Olivier Sadran est en négociation pour vendre 85% du club à un fond d'investissement américain, le nom de son successeur en cas de cession pourrait bien être Damien Comolli, biterrois proche d'Arsène Wenger, fort d'un beau CV Outre-Manche.

Damien Comolli, à l'époque directeur sportif de l'AS Saint-Étienne
Damien Comolli, à l'époque directeur sportif de l'AS Saint-Étienne - PHOTOPQR/LE PROGRES/Jean-Louis DUBOIS

Selon nos informations, qui confirment celles du site LesViolets.com, Damien Comolli, si le rachat du TFC par Redbird Capital Partners se confirme, serait le prochain président du club. S'il est méconnu du grand public, Damien Comolli n'est pourtant pas un novice qui découvre le ballon rond. Son portrait, dans les grandes lignes (nous avons joint M. Comolli qui "ne peut rien dire" à propos de Redbird ou de sa future fonction présumée au sein du TFC).

Élève d'Arsène Wenger

Damien Comolli est originaire de Béziers, dans l'Hérault, et entre rapidement dans le monde professionnel via le club de Monaco, où il sera entraîneur d'une équipe de jeunes, quelques saisons, alors qu'un certain Arsène Wenger est assis sur le banc des professionnels. L'entraîneur l'emmène ensuite dans son aventure au Japon, où il continue d'apprendre. Comolli suivra également Wenger à Arsenal, il y devient chargé du recrutement et signe plusieurs succès en construisant en partie une équipe qui deviendra dominante par la suite. Pendant ses années Gunners, Robert Pirès, Kolo Touré, Sylvain Wiltord ou encore Thierry Henry rejoignent le club. 

Il quitte Arsenal en 2004, direction Saint-Etienne pour le poste de directeur sportif, où il croise la route d'Elie Baup, pour une remontée en Ligue 1 de l'ASSE. Mais Comolli ne reste qu'un an, il s'en va occuper la même fonction mais en Angleterre, chez le club ennemi d'Arsenal : Tottenham. Là-bas, il reste jusqu'au début de la saison 2008-2009, il est limogé en même temps que l'entraîneur Juan de Ramos. Pendant ces années, Tottenham recrute Gareth Bale ou encore Dimitar Berbatov. Retour à Saint-Etienne, avec cette fois Alain Perrin sur le banc, il ne restera qu'un an avant de démissionner. 

En fait, il démissionne car il est recruté par des investisseurs américains, déjà, à Liverpool, chargé de la stratégie. Il sera à l'origine de l'arrivée d'Andy Carroll (un flop) et de celle de Luis Suarez (une réussite) ou encore Jordan Henderson. Il se sépare des Reds en 2012, apparemment d'un commun accord. Dernièrement, il a démissionné de son poste de directeur sportif de Fenerbahce (Turquie), où en un an et demi sa stratégie de recrutement ne s'était pas montrée payante.

Gourou des statistiques : l'influence américaine

Selon le journaliste à France Football Thierry Marchand, qui le connait bien, Damien Comolli est un fan de sports américains. Il a vécu à San Francisco et est décrit par le journaliste comme un "proche" du gérant de l'équipe de baseball des Oakland, Billy Beane. Cet homme est devenu connu par le grand public après la publication du livre Moneyball, (dont a été tiré un film, avec Brad Pitt). Ce dirigeant du plus petit budget de la ligue de baseball américaine a construit une équipe obtenant d'excellents résultats à moindre frais, grâce à des analyses statistiques poussées. 

"Il a été un des précurseurs de cette méthode de recrutement en Europe", affirme Thierry Marchand. Une analyse confirmée par le journaliste spécialisé dans le football pour le site The Athletic, Jack Pitt-Brooke: "à Tottenham et à Liverpool, les systèmes de recrutement qu'il a mis en place sont toujours  en vigueur". Pourtant, il ne s'est jamais installé sur le long terme dans ces clubs, car les résultats "à court terme" ne suivaient pas forcément, précise le journaliste, "même si certains joueurs ont fait leurs preuves depuis".

Une grande première à Toulouse ?

Les détracteurs de Comolli affirment que le modèle de recrutement basé sur la statistique n'est pas applicable au football, qu'il ne fonctionne pas car le jeu est trop imprévisible. Pour Thierry Marchand, les échecs du biterrois sont en partie à imputer au fait qu'il n'avait pas de liberté totale au niveau du recrutement. "S'il arrive à Toulouse, il pourra mettre en place son système, et si personne ne met de freins, montrer de quoi il est capable"

Il a les épaules pour être président - Thierry Marchand

Décrit par Jack Pitt-Brooke  comme une personne "intelligente", "responsable" et "professionnelle", Damien Comolli jouit d'une bonne réputation, surtout outre-Manche, où il n'a pas de 'casseroles'. Le pari semble néanmoins risqué pour Toulouse, avec un néophyte du poste pressenti en tant que président. Le biterrois apporte la garantie de ses réseaux à travers l'Europe, "une bonne manière de faire des plus-values sur des joueurs", glisse le chercheur en économie du sport (au CDES) Jean-François Brocard. S'il a le soutien des nouveaux actionnaires, c'est toute la crédibilité de la 'méthode Comolli' qui devrait se jouer sur les bords de la Garonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu