Football

Pour Ilja Kaenzig, directeur général du FCSM : "Si on continue comme ça, à l'automne, on sera vraiment prêts"

Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon samedi 2 septembre 2017 à 11:58

Ilja Kaenzig reste confiant pour l'avenir du FCSM
Ilja Kaenzig reste confiant pour l'avenir du FCSM © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

Le directeur général du FC Sochaux-Montbéliard est confiant. En conservant ses joueurs les plus convoités au mercato d'été, "l'équipe peut jouer la montée mais il faut être patient" affirme-t-il à France Bleu Belfort-Montbéliard, à qui il s'est également confié sur la situation de l'actionnaire.

Ça y est, c'est terminé. Le mercato d'été, c'est fini pour cette saison. Place au jeu désormais. Et pour le FC Sochaux-Montbéliard, 10ème de Ligue 2 après 5 journées, "la saison est enfin ouverte" en plaisante même Peter Zeidler, le nouveau coach des jaune et bleu. Le technicien allemand se réjouit de la fin du marché estival des transferts et surtout d'avoir pu conserver l'essentiel de son effectif. "C'est bien, on a un groupe étoffé, ça va amener de la concurrence" affirme l'entraîneur arrivé à la tête de l'équipe doubienne cette saison.

"Que les cadres soient restés, c'est une marque de confiance" - Ilja Kaenzig

Pour le directeur général du FCSM, le mercato d'été est "sur le papier" une réussite. Avec 3 départs contre 8 arrivées, la balance est positive, surtout que certains joueurs cadres comme Andriatsima, Tardieu, Fuchs ou encore Alphonse et Ogier, courtisés cet été, sont finalement restés en jaune et bleu :"Ca a été compliqué de garder ces joueurs mais ils ont accepté, d'une manière très professionnelle, de continuer l'aventure avec nous, et d'être dans le projet. On les remercie de leur confiance, mais nous aussi on leur fait confiance en retour" explique le dirigeant sochalien. Et d'ajouter : "Le nouvel entraîneur, Peter Zeidler, est venu avec de grandes ambitions, beaucoup d'idées, et les joueurs apprécient la façon de travailler et les nouveaux principes de jeu".

La Ligue 1, un objectif ? Oui mais ...

Pour sa 4ème saison d'affilée en Ligue 2 (une première dans l'histoire du club), le FCSM maintient son ambition de rejoindre l'élite au plus vite. Et donc de se mêler à la lutte pour la montée "mais comme 9 autres clubs au minimum, c'est un championnat très compliqué. On voit déjà les résultats, les clubs qui ont déjà beaucoup de pression pour monter, ce n'est pas si facile de prendre un bon départ. Il faut être patient. La saison est longue, rien n'est figé après 5 ou 6 matches. Notre bilan, pour l'instant, est correct (10ème avec une seule défaite), mais on a encore une bonne marge de progression. On est, je pense, qu'à 70% de nos moyens. Si on continue dans ce sens, on devrait être vraiment prêts pour l'automne".

Dernière année pour espérer monter ?

Pour Ilja Kaenzig : "Non, ce n'est pas l'année de la dernière chance pour rejoindre la Ligue 1. Il faut continuer, regardez, Lens ou Auxerre ont du mal, ils ont mis beaucoup d'argent et ça ne marche pas. La saison passée, ce sont 2 promus qui sont montés (Strasbourg et Amiens). Ce n'est pas parce qu'on prend beaucoup de points en août et en septembre qu'on va monter. Il n'y a aucune garantie là-dessus, ce n'est pas aussi simple" renchérit le directeur général du FCSM.

L'actionnaire chinois toujours aussi énigmatique

Forcément, on en arrive au sujet qui fâche. La situation de l'actionnaire chinois du FCSM. Arrivé en 2015, Tech Pro et son patron Wing-Sang Li, reste toujours aussi flou sur son dessein pour le club, à part répéter le même discours dont Ilja Kaenzig se fait l'écho une fois de plus : "On sait ce que Monsieur Li veut faire avec Sochaux, c'est monter en Ligue 1, le plus vite possible. Les moyens qu'on a aujourd'hui sont corrects. Économiquement, on est bien parce que l'argent est sur le compte et la saison est assurée financièrement".

Quid de la saison 2018/2019 ?

Sauf que les doutes reposent sur la prochaine saison, celle de 2018/2019 avec 18 joueurs en fin de contrat. Le directeur général du FC Sochaux-Montbéliard temporise :"Oui malheureusement, c'est toujours la même question. Vous savez qu'on va de nouveau passer devant la DNCG en décembre. Ils vont nous demander de mettre de l'argent encore une fois. On discute en décembre de la somme que l'actionnaire va mettre dans les caisses du club. C'est sûr que ce serait plus facile si on avait des moyens sur 3 saisons, voire 5 saisons, mais on n'est pas le seul club à avoir une vision à court terme. Auxerre par exemple est dans le même cas. Mais il faut vivre avec ça. Ça ne nous empêche pas de faire une bonne saison. Je suis convaincu que l'actionnaire va faire comme il a fait jusqu'à maintenant. Il a rempli toutes les obligations devant la DNCG, il va continuer comme ça. De toutes façons, il n'a pas le choix !!!" conclut le dirigeant sochalien.

"Le FCSM pas impacté par Ledus France"-Ilja Kaenzig

Quant à la mise en liquidation judiciaire de Ledus France pour cessation de paiement par le tribunal de commerce de Mulhouse, là encore, pas d''inquiétude à avoir selon Ilja Kaenzig :"Ledus France est une filiale de Tech Pro, et n'a aucun lien direct avec le FCSM. Économiquement, ils ne sont pas liés. En revanche, c'est clair que pour Tech Pro ou pour la marque Ledus, ce n'est pas l'idéal. Mais encore une fois, cela ne concerne pas le club. Je pense qu'il ne faut pas tout mélanger. Nous, notre job, c'est de bien s'occuper du football, de bien gérer le club, de stabiliser les résultats, de viser la montée, et puis le reste va se régler". Et même si on rappelle à Ilja Kaenzig que le FCSM, c'est aujourd'hui 40% du capital de Tech Pro :"Sans connaître les développements à Hong-Kong, je pense quand même que Tech Pro est assez stable depuis la chute à la bourse. C'est l'histoire de Ledus France qui a crée beaucoup de bruit. Après, c'est vrai qu'économiquement, pour Tech Pro, c'est toujours relatif parce qu'on ne connaît pas les détails, les plans de développement. Franchement, je ne sais pas quoi dire sur ce sujet, mais en tous cas, on ne peut pas influencer quoi que ce soit. Mais je le répète, l'actionnaire il veut monter, il a crée toutes les conditions, il a mis l'argent, il a gardé le budget et jusqu'à maintenant, il n'a jamais signalé qu'il allait réduire le budget. Donc pour l'instant, c'est trop tôt pour être inquiets".

Ilja Kaenzig sera l'invité du Club Sochaux ce lundi 4 septembre pour aborder à nouveau tous ces dossiers. Damien Perquis, ex-défenseur du FCSM, sera également en direct dans la 2ème partie de l'émission pour parler de son arrivée au Gazélec Ajaccio, prochain adversaire des jaune et bleu en Ligue 2, et coaché par l'ancien entraîneur du FCSM, Albert Cartier. Rendez-vous ce lundi entre 18h30 et 19h dans le Club Sochaux sur France Bleu Belfort-Montbéliard.

Entretien d'Ilja Kaenzig sur France Bleu Belfort-Montbéliard (01/09/17)