Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements désormais en vigilance orange
Football

Pourquoi l'AJ Auxerre s'investit autant en Chine ?

-
Par , France Bleu Auxerre

L'AJA ouvre officiellement son aventure chinoise cette semaine avec l'inauguration de deux académies et la signature d'un partenariat avec la puissante Fédération de Football de Shanghai. Le club icaunais, pionnier sur les terres les plus peuplées du globe, a plusieurs buts.

Francis Graille avec le responsable du centre sportif de Sinshan
Francis Graille avec le responsable du centre sportif de Sinshan © Radio France - Bruno Blanzat

Impasse de Shanghai, Paris, France

C'est à plus de 9.000 kms de l'Yonne que l'AJ Auxerre a ouvert une nouveau chapitre de sa riche histoire. Et elle concerne la marque de fabrique du club icaunais : la formation.

Francis Graille, le président ajaïste, a inauguré, ce mardi, dans la douceur estivale de Shanghai, la première académie de l'AJA en Chine. Elle se trouve à Sinshan, à 80 kms au sud du poumon économique de la Chine, 24 millions d'habitants. Une vingtaine d'enfants de 11 et 12 ans y apprennent le football auprès de David Vandenbossche, ancien joueur auxerrois.

ÉCOUTEZ - Le reportage sonore de Bruno Blanzat

Les - de 12 ans de l'académie de l'AJA avec les représentants des différentes parties concernées par cette signature - Radio France
Les - de 12 ans de l'académie de l'AJA avec les représentants des différentes parties concernées par cette signature © Radio France - Bruno Blanzat

Des jeunes, détectés parmi 500 environs, qui enfilent avec fierté et un immense sourire le maillot, le short et les chaussettes du club, comme les professionnels. Une tenue blanche que vient de leur apporter Francis Graille. "Aujourd'hui, vous faites partie de la famille de l'AJA" leur lance le président icaunais.

L'AJA se mobilise beaucoup en Chine pour faire plaisir à James Zhou, son propriétaire chinois

Ce travail aboutit en Chine grâce à la volonté farouche de James Zhou, le propriétaire chinois de l'AJA, explique Francis Graille, le président du club.

Si l'AJA se mobilise autant sur le sol chinois, avec deux académies inaugurées cette semaine (la deuxième ce mercredi, à Bengbu, auprès d'Alain Fiard, ancien joueur et entraineur de l'AJA) et un partenariat pour former les éducateurs de la puissante Fédération de Shanghai, c'est déjà pour faire plaisir à son actionnaire James Zhou. "Pour James, c'est essentiel" débute F. Graille, "il veut, bien sûr, que le club remonte rapidement en Ligue 1, pour trouver son autonomie financière et continue de progresser. Mais _c'est aussi évident pour lui d'apporter sa pierre à l'édifice de ce grand projet d'organiser la Coupe du monde en Chine le plus vite possible et... la gagner en 2050_."

Les jeunes Chinois de l'AJA s'entraînent tous les jours avec David Vandenbossche et son adjoint-traducteur Olivier Tadoum. - Radio France
Les jeunes Chinois de l'AJA s'entraînent tous les jours avec David Vandenbossche et son adjoint-traducteur Olivier Tadoum. © Radio France - Bruno Blanzat

Francis Graille : "On est des pionniers. Mais cela me va bien."

Une vingtaine de personnes, en France et en Chine, travaillent sur cette présence auxerroise dans le pays le plus peuplé du monde (près d'1 milliard 400 millions d'habitants). Et cette présence est même une première pour un club français. "On est pionnier. Mais cela me va bien car cela veut dire que l'on va dans des zones où les autres ne sont pas allés. Ce sera peut-être moins productif dans l'immédiat, mais à long terme beaucoup plus. Le vœux ultime c'est que l'on ait des joueurs formés à l'AJA, qui jouent à l'AJA bien sûr et qui reviennent en Chine dans les plus grands clubs."

En attendant, l'ailier droit Xi, 26 ans, apparu en équipe réserve ces dernières semaines, est le premier symbole de cette nouvelle aventure asiatique de l'AJA.