Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Stade Lavallois : la saison 2020-2021

Pourquoi le préfet de la Sarthe autorise 5000 spectateurs ce vendredi pour Le Mans FC-QRM

Le préfet de la Sarthe a donné son accord pour l'accueil de 5000 spectateurs ce vendredi 28 août 2020 pour le match de foot Le Mans FC-Quevilly, la limite maximum des rassemblements en zone rouge. Pourtant, dans le département voisin de la Mayenne, Laval jouera à huis-clos.

Patrick Dallennes, le préfet de la Sarthe, autorise la venue de 5000 spectateurs au match de football Le Mans FC-Quevilly ce 28 août 2020
Patrick Dallennes, le préfet de la Sarthe, autorise la venue de 5000 spectateurs au match de football Le Mans FC-Quevilly ce 28 août 2020 © Radio France - Yann Lastennet

Il aura fallu attendre la veille du match pour connaître les conditions d'accueil du public lors de la rencontre prévue ce vendredi 28 août 2020 entre Le Mans FC et Quevilly-Rouen-Métropole, au MMArena : pas de huis-clos finalement, le préfet de la Sarthe autorise la présence de 5000 spectateurs. Quelques heures avant l'officialisation de cet accord, le département a pourtant été classé en zone rouge par le gouvernement en raison de sa situation sanitaire. 

Deux poids, deux mesures ?

Si de nombreux supporters du Mans FC se réjouissent de pouvoir aller au stade ce vendredi, certains Sarthois s'interrogent sur la logique de cette décision, rappelant par exemple que les 24 heures vélo ont été annulées, que les 24 heures motos se déroulent à huis-clos ce week-end et que le public est interdit dans tous les matchs de district du département. 

Au micro de France Bleu Maine, le préfet de la Sarthe Patrick Dallennes explique qu'une quarantaine de manifestations ont été annulées à la demande de la préfecture depuis fin juillet (dont 4 avec un arrêté d'interdiction) et que chaque cas est justement examiné individuellement. Concernant Le Mans FC, le protocole soumis par le club, qui s'appuie sur celui de la fédération française de football, a été jugé satisfaisant après que des mesures complémentaires demandées par la préfecture y ont été ajoutées. 

Un protocole sanitaire renforcé au MMArena

"J'ai par exemple demandé l'interdiction de la restauration debout", indique Patrick Dallennes, "avec l'obligation du port du masque pour se rendre à la buvette et le retour ensuite à sa place dans le stade pour consommer. Le club m'a assuré une gestion stricte des flux de spectateurs à l'entrée et à la sortie pour qu'il n'y a ait pas de regroupement. Enfin, il y aura la diffusion de messages de prévention avant le match et à la mi-temps, pour rappeler la circulation active du virus en Sarthe et répéter qu'il faut éviter tout contact et donc les célébrations debout avec le public. Chacun doit rester assis à sa place avec un siège d'écart entre chaque spectateur".

Ce premier match à domicile de la saison pour Le Mans FC fait figure de test. "Si jamais ces conditions n'étaient pas respectées, j'en tirerais des conclusions pour les matches suivants", prévient le préfet.

Colère en Mayenne

La décision du préfet de la Sarthe est aussi abondamment commentée en Mayenne, département où le Stade Lavallois va lui jouer à huis-clos ce vendredi. Et ce malgré un reflux important de l'épidémie par rapport au mois de juillet et une situation sanitaire beaucoup moins sensible qu'en Sarthe. "On ne comprend pas comment les autorités peuvent laisser se disputer le match en public au Mans en étant en zone rouge", explique Anthony Roiné, le président des supporters du Stade lavallois. "Laval demandait une dérogation pour accueillir 1000 personnes, le stade nous permet la distanciation et c'est non. C'est incompréhensible". 

Le préfet de la Sarthe indique avoir échangé sur le sujet avec le préfet de région et le préfet de la Mayenne. "Chaque situation est analysée en fonction du protocole au cas par cas. Les deux situations ne sont pas comparables", assure Patrick Dallennes, laissant le soin au préfet de la Mayenne de justifier sa décision. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess