Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Prix d'Amérique : le sacre pour la jument ornaise Belina Josselyn, Bold Eagle termine sixième

dimanche 27 janvier 2019 à 19:36 Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le 98ème Prix d'Amérique a été remporté par le grand favori, la jument ornaise Belyna Josselyn, drivé par Jean-Michel Bazire. De son côté, Bold Eagle, vainqueur en 2016 et 2017, deuxième l'an passé derrière Readly Express, n'a pas réussi à faire mieux que 6ème cette année.

Jean-Michel Bazire peut avoir le sourire, le Sarthois a remporté le Prix D'Amérique grâce à sa jument ornaise Belina Josselyn.
Jean-Michel Bazire peut avoir le sourire, le Sarthois a remporté le Prix D'Amérique grâce à sa jument ornaise Belina Josselyn. © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Caen, France

L'Orne à l'honneur du Prix d'Amérique ! Belina Josselyn, qui appartient à l’écurie Yvan Bernard basée à Neuville-près-Sées, est la première jument à s'imposer depuis 20 ans et Moni Maker, déjà drivée par Jean-Michel Bazire. La "ballerine de Vincennes" comme elle est surnommé, disputait à huit ans son troisième Prix d'Amérique. Celle qui avait terminé quatrième l'an dernier et deuxième en 2017, inscrit cette fois son nom au palmarès de l'épreuve la plus convoitée du monde du turf.

La soupe à la grimace pour Bold Eagle

A cause d'un départ raté, Bold Eagle n'a jamais été en mesure de lutter pour la gagne dans ce Prix d'Amérique 2019. Rapidement enfermés, Frank Nivard et son cheval normand n'ont pas réussi à s'extirper de la nasse pour revenir sur la tête d'une course qui est partie très vite, trop vite. 

De retour sur le final, Bold Eagle a remonté quelques places sans parvenir à entrer dans le quinté. Il s'agit d'une déception immense pour l'entourage du vainqueur des éditions 2016 et 2017, qui faisait partie du trio de favoris ce dimanche.