Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prolonger à Montpellier ? Michel Der Zakarian met la balle dans le camp de ses dirigeants

-
Par , France Bleu Hérault

Invité de 100% Paillade, ce lundi, Michel Der Zakarian est revenu sur la victoire du MHSC à Bordeaux et sur le bon début de saison de son équipe. En fin de contrat en juin prochain, le technicien héraultais a aussi évoqué son avenir et ouvert la porte à une éventuelle prolongation.

Michel Der Zakarian est aux portes des places européennes, à un quart du championnat
Michel Der Zakarian est aux portes des places européennes, à un quart du championnat © AFP - Romain Perrocheau

Entraîneur d'une équipe septième de Ligue 1, à seulement deux points e la deuxième place, au moment d'aborder une nouvelle trêve internationale, Michel Der Zakarian réalise le deuxième meilleur début de saison depuis son arrivée sur le banc du MHSC, après dix journées : trois points de plus que l'an dernier, deux de moins que lors de l'année précédente, et un total supérieur à son premier exercice. 

Certes, l'équipe héraultaise a agacé ses supporters en perdant le derby contre Nîmes et en s'inclinant lourdement à domicile contre Reims, mais avec cinq victoires, deux nuls et trois défaites, le Montpellier Hérault est dans les clous, au niveau comptable. Surtout, il a su récemment rebondir et se réinventer, empochant deux victoires sur ses deux derniers déplacements, avec un nouveau schéma et un état d'esprit retrouvé. 

Michel Der Zakarian, dans 100% Paillade, évoquait ce lundi le début de championnat, ses choix et son avenir sur le banc pailladin, au micro de Bertrand Queneutte et Geoffrey Dernis. 

Son avenir : à Montpellier ou ailleurs ? 

Alors qu'il vient d'entamer sa dernière année de contrat en tant qu'entraîneur du MHSC, Michel Der Zakarian a accepté d'évoquer son avenir. Heureux d'entraîner le Montpellier Hérault, le coach ouvre la porte à une prolongation, mais estime que c'est à ses dirigeants de lui signifier si, oui ou non, ils sont satisfaits du travail accompli, en lui proposant un nouveau bail : "Très content de coacher à Montpellier. J'attaque ma quatrième saison : neuf ans joueur, neuf ans éducateur, et quatre ans désormais sur le banc. Cela fera 22 ans à la fin de la saison.

J'arrive en fin de contrat, les cartes sont dans les mains de la direction. S'ils sont contents de mon travail, ce sont eux qui vont revenir vers moi (...) Moi, je n'ai rien à dire, c'est à eux de prendre la décision. Je m'entends bien avec tout le monde au club, je prends du plaisir à travailler ici, je me plais à Montpellier, ça ne me déplairait pas de rester. Mais encore une fois, ce n'est pas moi qui décide. Moi, je suis à leur disposition (...) L'étranger ? Partir loin ? Tout est envisageable. On a toujours les valises qui sont prêtes à bouger. Moi, j'ai des grandes valises et des petites valises (rires)". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Son nouveau schéma 

Le technicien juge le début de saison de sa formation "encourageant". Il estime que la défaite dans le derby est digérée et qu'il ne faut pas "ressasser un match qui s'est passé il y a cinq journées". Au sujet de son nouveau schéma avec quatre défenseurs et trois attaquants, qui a très bien fonctionné sur les deux dernières sorties, Michel Der Zakarian affirme qu'il n'enterre pas pour autant le précédent (3-5-2) et qu'il ne disqualifie pas du tout son défenseur brésilien, Vitorino Hilton : "Ils sont toujours quatre en concurrence.

Là, ce sera pour deux postes, au lieu de trois. Vitorino a déjà joué, sur des bouts de matchs, à quatre. Il avait été très très bon aussi. Cela dépendra du degré de forme. Ce sont les meilleurs qui joueront. En fonction de ce que je vois à l'entraînement et de mon ressenti du moment. Hilton fait partie de l'effectif, comme Cozza et tous les autres".

Michel Der Zakarian choisira son dispositif et ses hommes selon son ressenti et en fonction de la forme, des blessures et des joueurs à sa disposition, avant chaque match. Il rappelle qu'en préparation, son équipe "avait eu beaucoup de mal à être performante et à bien se placer" avec le système à quatre défenseurs et que "tout le monde avait loué le système à cinq", lors des trois victoires à domicile.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Son gardien

L'entraîneur laisse planer le doute sur le titulaire dans les buts, pour le prochain match. Satisfait des deux dernières prestations de Dimitri Bertaud, qui n'a encaissé aucun but, il rappelle tout de même que "Jonas Omlin est le numéro un". Blessé, aux ischios, dernièrement, le Suisse "reprendra avec beaucoup de travail spécifique cette semaine, puis avec le groupe pour préparer Strasbourg". Cependant, il indique qu'il n'est pas exclu que le jeune homme issu de la formation pailladine continue à garder la cage, notamment pour la réception de Strasbourg, après la trêve.

L'association Mollet / Savanier

Michel Der Zakarian salue l'association Mollet / Savanier, lors du dernier match contre Bordeaux, et reconnait qu'il doutait de leur capacité maintenir l'équilibre au milieu de terrain : "Ils ont joué ensemble déjà l'an dernier. Ils sont capables de le faire. Après, là où j'avais des incertitudes, c'est sur le fait de bien travailler quand on perdait le ballon.

Ils l'ont bien exécuté, ils ont bien fermé les trajectoires de passe, en étant très près l'un de l'autre. Ils ont bien travaillé pour récupérer le ballon avec l'équipe, l'ont bien utilisé, en faisant des bons choix, en étant judicieux, sur la finition pour Florent, sur la passe décisive pour Téji". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Junior Sambia marque des points 

Auteur d'un très bon match face aux girondins, Junior Sambia a vu sa côte remonter auprès de son entraîneur : "C'est un garçon polyvalent, qui peut joueur plus haut dans le couloir, dans le coeur du jeu, arrière droit. C'est un couteau suisse qui vient de faire deux bons matchs consistants. Il a bien défendu, il a été beaucoup plus juste dans ses transmissions vers l'avant, dans la qualité de ses centres. Il a bien manœuvré dans le couloir avec Stephy et Gaëtan. Ce sont deux belles prestations de sa part (...) S'il continue à être performant, ils vont se tirer la bourre avec Arnaud (Souquet) et le petit Vargas".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess