Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PSG-ASSE : une réunion prévue jeudi entre la préfecture de la Loire et l'AS Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

C'est demain jeudi que se tiendra une réunion entre l'AS Saint-Étienne et la Préfecture de la Loire. L'objectif c'est d'évoquer le match de dimanche entre les Verts et le PSG. Essayer de comprendre les débordements avec les supporters parisiens et comment autant de fumigènes sont entrés au stade.

De nombreux fumigènes ont été allumés en kop dimanche lors d'ASSE-PSG
De nombreux fumigènes ont été allumés en kop dimanche lors d'ASSE-PSG © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/Philippe VACHER

Alors que des fouilles minutieuses sont organisées à l'entrée du stade notamment pour un match contre le PSG qualifié à risques, plusieurs centaines de fumigènes ont été allumés dans les kops. Une vidéo publiée sur le site du journal Le Parisien montre que des supporters ont forcé le contrôle des stadiers à l'entrée du kop sud dimanche. Mais cela n'explique pas le déploiement pyrotechnique dans le kop nord. L'AS Saint-Étienne, qui est responsable des fouilles et de la securité à l’intérieur du stade, rappelle que 500 agents de sécurité avaient été mobilisés.

De son côté, le préfecture de la Loire disposait de deux unités de forces mobiles, 105 agents, un engin lanceur d'eau, un hélicoptère, plus des policiers locaux. Sa priorité a été d'éviter les affrontements entre supporters stéphanois et parisiens. En revanche, ils n'ont pas pu empêcher les violences entre stadiers des deux clubs.   

D'ores et déjà, la commission de discipline de la LFP a décrété un huis-clos total pour le stade Geoffroy-Guichard à titre conservatoire. Le dossier a été placé en instruction. Une décision sur les sanctions définitives sera rendue dans les prochaines semaines. Des amendes, du huis-clos et même des retraits de points sont possibles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess