Football

PSG : ce sera 4 matches de suspension pour Zlatan

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris jeudi 9 avril 2015 à 23:40 Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 à 23:50

Zlatan  Ibrahimovic, l'attaquant du PSG
Zlatan Ibrahimovic, l'attaquant du PSG © Reuters

Le couperet de la Commission de discipline de la Ligue est tombé ce jeudi soir. Zlatan Ibrahimovic écope finalement de 4 matches de suspension pour avoir insulté les arbitres après la défaite du PSG à Bordeaux. C'était le 15 mars dernier. La suspension ne démarre que la semaine prochaine. L'attaquant parisien peut donc jouer la finale de la Coupe de la Ligue samedi.

Samedi, au Stade de France, il va falloir en profiter car on ne reverra pas Zlatan Ibrahimovic sur les terrains de Ligue 1 avant le 9 mai prochain. Sans guère de surprise mais après une longue attente, vers 23h30, ce jeudi soir, la commission de discipline a donc décidé d'infliger quatre matches de suspension à l'attaquant du Paris-Saint-Germain soit la sanction la plus lourde après les propos injurieux tenus par le Suédois contre les arbitres et la France. C'était le 15 mars dernier, à l'issue de la défaite des Parisiens à Bordeaux. La commission de discipline de la Ligue a  qualifié ces propos de "grossiers et injurieux à l'endroit du corps arbitral " expliquant "les erreurs éventuelles des arbitres ne sont pas de nature à justifier de tels propos. Les joueurs sont professionnels et ont un devoir d'exemplarité ".

Un appel ne serait pas suspensif

Alors, le PSG peut encore fait appel de la décision mais ce ne sera pas suspensif. L'attaquant parisien ne devrait donc pas être de retour avant la 36e journée de championnat, contre Guingamp. Il manquera les rencontres face à Nice, Lille, Metz et Nantes. En revanche, il pourra bel et bien jouer samedi soir, au Stade de France, pour la finale de la Coupe de la Ligue face à Bastia, la sanction ne démarrant que lundi 13 avril. 

"Zlatan ne doit pas être suspendu" - Olivier Létang - PSG

A noter que, comme à son habitude, le joueur n'a pas daigné se déplacer jusqu'à la Ligue pour se défendre, laissant cela à l'avocat du PSG et à son directeur sportif Olivier Létang. Olivier Létang qui, un peu plus tôt dans la soirée, avait déclaré à la presse : "Zlatan ne doit pas être suspendu" car "il n'a tenu aucun propos injurieux ou insultant envers le corps arbitral. Zlatan s'exprimait simplement envers lui-même " . Argument qui apparemment n'a pas convaincu.