Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

PSG : dans l'oeil du cyclone, Leonardo contre-attaque sur France Bleu

mardi 7 mai 2013 à 10:22 - Mis à jour le mardi 7 mai 2013 à 10:30 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Le directeur sportif du club de la capitale se défend d'avoir bousculé l'arbitre à l'issue du match contre Valenciennes, dimanche soir. Mais ce dernier n'est pas du même avis, et a rédigé un rapport en ce sens. La commission de discipline de la Ligue étudiera l'incident ce mardi soir et pourrait prendre de lourdes sanctions.

Le directeur sportif du PSG, Leonardo
Le directeur sportif du PSG, Leonardo © Maxppp

"Tout a été monté à partir des images"

"Leo" offrira-t-il le titre de Champion à l'ennemi marseillais ? Ce pourrait être l'épilogue ubuesque de l'après-match tendu de dimanche soir. Le PSG rentre alors au vestiaire après une rencontre laborieuse contre Valenciennes (1-1). L'expulsion du défenseur parisien Thiago Silva a vivement échauffé les esprits des joueurs, mais aussi de l'encadrement du club de la capitale. L'arbitre, dans les travées du Parc des Princes, trouve en effet sur son chemin un Leonardo très agacé. Sur les images diffusées par Canal+, ce dernier vient heurter Alexandre Castro de l'épaule. Il est alors repoussé par un des délégués du match, et calmé par le président du PSG Nasser al-Khelaïfi.

Face à la polémique qui n'a cessé d'enfler depuis, Leonardo a lancé la contre-attaque. Le Brésilien, qui en temps normal distille avec parcimonie ses interventions médiatiques, fait feu de tout bois depuis lundi soir pour déminer le terrain. "J'ai été surpris de voir comment tout a été monté à partir de ces images", a-t-il expliqué à France Bleu. "C'est vrai que j'ai cherché à parler à l'arbitre, je l'attends donc après le match, et lorsqu'il arrive je suis bloqué par le délégué et c'est ça qui me ramène vers lui. Je le touche avec mon dos, mais il ne s'est pas senti agressé", affirme-t-il.

Leonardo : "L'arbitre ne s'est pas senti agressé" / Bruno Salomon

Des sanctions potentiellement lourdes

Le problème, c'est qu'Alexandre Castro n'a visiblement pas du tout interprété les choses de la même manière, et a rédigé un rapport complémentaire sur l'incident. La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) l'examine ce mardi à 18h, et doit décider s'il s'agit ou non d'une bousculade volontaire.Si tel est le cas, l'addition pourrait être corsée. Pour le Brésilien tout d'abord, qui encourt jusqu'à un an de suspension. Mais aussi pour le club, qui risque un retrait de points, ferme ou avec sursis. Une hypothèse que n'osent même pas envisager les supporters parisiens. Car à trois journées de la fin du championnat, le PSG n'a que 7 longueurs d'avance sur son dauphin, l'OM.