Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fair-play financier : la LFP défend le PSG après les attaques du président de la Ligue espagnole

jeudi 19 juillet 2018 à 16:08 Par Léo Sanmarty, France Bleu Paris et France Bleu

Le président de la Ligue espagnole, Javier Tebas, a une nouvelle fois attaqué le PSG par rapport au fair-play financier ce jeudi. De son côté, Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la Ligue de Football Professionnel (LFP), a demandé à son homologue de ne plus critiquer le club de la capitale.

Neymar et Kylian Mbappé
Neymar et Kylian Mbappé © AFP - FRANCK FIFE

Le mercato estival 2017 du Paris Saint-Germain ne passe toujours pas pour Javier Tebas. Après avoir arraché Neymar, star du championnat d'Espagne, au FC Barcelone, le PSG s'est attiré les foudres du président de la Ligue de football espagnol qui ne cesse de vilipender le club de la capitale en l'accusant de ne pas respecter le fair-play financier.  

Javier Tebas souhaite des sanctions sévères pour le PSG, voire que le club de la capitale soit privé de Ligue des Champions la saison prochaine. alors que le Paris Saint-Germain n'a pas été sanctionné par l'UEFA.

Nathalie Boy de la Tour au secours du PSG

Nathalie Boy de la Tour n'est plus disposée à le laisser nuire à l'image du Paris Saint-Germain. La présidente de la LFP a écrit mercredi à son bouillant homologue de la Liga espagnole pour le mettre en garde après de nouvelles attaques contre le club de la capitale. 

"Dans le journal el Mundo du 17 juillet, vous affirmez notamment qu'il est " indécent" que le PSG continue à participer à la Ligue des champions compte tenu de la violation des règles du fair-play financier", a t-elle expliqué ce jeudi. 

"En conséquence, vous appelez l'UEFA à exclure le PSG de ses compétitions. Vous allez même jusqu'à laisser entendre que l'UEFA aurait fait bénéficier le PSG d'un traitement de faveur au motif que son actionnaire, QSI (Qatar Sports Investment), détient également la chaîne beIN Sports, qui achète les droits audiovisuels des compétitions organisées par l'UEFA . À l'avenir, nous vous remercions de ne plus faire de déclarations qui porteraient atteinte aux intérêts et à l'image de l'un de nos clubs. À défaut, nous n'hésiterons pas engager toutes démarches utiles pour faire cesser de tels dénigrements", a t-elle ajouté

Nathalie Boy de la Tour - AFP
Nathalie Boy de la Tour © AFP - FRED TANNEAU

Javier Tebas contre-attaque

Javier Tebas n'a pas tardé à répondre à Nathalie Boy de la Tour. 

"Je vais lui répondre et lui dire que je n’ai aucun problème à lui enseigner et expliquer le fair-play financier au PSG. Si vous pensez que je suis médisant, je dénoncerai plus vite et encore mieux, afin que nous puissions prouver au tribunal que ce que nous disons est vrai. Et sur les pressions exercées sur l’UEFA, il faut savoir qui est celui qui la met sous pression", a-t-il ainsi déclaré à Mundo Deportivo, ce jeudi. Ambiance.

Javier Tebas - AFP
Javier Tebas © AFP - JOSÉ PAZOS FABIÁN